| More

La justice iranienne a condamné à la peine de mort, lundi, un Américano-iranien pour « espionnage et collaboration avec un pays hostile ».

Ancien Marine de 28 ans, né aux Etats-Unis d’une famille iranienne, Amir Mirzaï Hekmati a été « reconnu coupable de collaboration avec un pays hostile et espionnage pour la CIA » et condamné à mort par le tribunal révolutionnaire de Téhéran, a annoncé l’agence iranienne Fars.

Coupable d’espionnage pour le compte de la CIA, «Amir Mirza Hekmati a été condamné à mort (…) pour coopération avec un pays hostile (les Etats-Unis), espionnage pour le compte de la CIA, et tentative d’accuser l’Iran de terrorisme», écrit Fars sans donner la source de son information.

L’Iran anonce aussi avoir arrêté un nombre indéterminé d'”espions” qui travaillaient pour les Etats-Unis, a annoncé dimanche un ministre iranien.

“Les personnes arrêtées prévoyaient d’exécuter des projets américains pour perturber les élections parlementaires en utilisant le cyberespace et les réseaux sociaux”, a déclaré le ministre des Renseignements, Heydar Moslehi, à des journalistes.

Le Conseil de sécurité nationale US a dénoncé “avec force” la condamnation à mort, lundi à Téhéran, de l’Américano-iranien

“Nous avons vu les informations selon lesquelles M. Hekmati a été condamné à la peine capitale par un tribunal iranien. Si c’est vrai, nous condamnons avec force un tel verdict”, a affirmé le porte-parole du Conseil, Tommy Vietor.

L’Assemblée générale de l’Onu a adopté 19 décembre dernier une résolution non-contraignante condamnant l’Iran pour les violations incessantes des droits de l’homme. Elle a notamment dénoncé les flagellations, les amputations de membres, la torture et la peine de mort toujours en vigueur dans le pays. La résolution, parrainée par le Canada a été adoptée par 89 votes contre 30, et 64 abstentions. Elle cite «des violations des droits humains graves et répétitives» en Iran telles que des traitements cruels, inhumains et dégradants.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*