| More

Alors que les attaques depuis Gaza s’intensifient, Tsahal a annoncé qu’elle est entrain de déployer son système de défense anti-aérien “Dôme de fer”, a-t-on appris cette semaine.

En raison d’un regain de tirs de roquettes, le ministre de la Défense Ehoud Barak a confirmé avoir autorisé le déploiement dans les prochains jours du système de défense anti-aérien “Dôme de fer”, pour faire face aux attaques de roquettes depuis Gaza.

“J’ai autorisé Tsahal à déployer dans les prochains jours le Dôme de Fer, ici dans le sud du pays”, a-t-il indiqué au cours d’une visite dans la région près de Gaza.

Le chef d’état-major de Tsahal Benny Gantz a confirmé que le système de défense anti-aérien “Dôme de fer” serait déployé dans le sud du pays dans les jours qui viennent.

L’armée israélienne a commencer cette semaine à déployé le système de défense anti-aérien “Dôme de fer” pour protéger les habitants du sud d’Israël de la menace des roquettes. Les maires du sud du pays ont également annoncé que les écoles seront renforcés.

Une première batterie du système antimissile Dôme de fer, censé protéger les populations civiles des tirs de missiles moyenne portée, a été déployée ce dimanche à Béersheva, à la suite des tirs de roquettes de la semaine dernière depuis la Bande de Gaza sur le sud d’Israël, a annoncé la radio de l’armée Galei Tsahal. Les services de sécurité israéliens ont décidé aussi de déployer une batterie supplémentaire à Ashkelon, dans le cadre d’un ”essai opérationnel”.

Une troisième batterie du dispositif antimissile Dôme de fer va être déployée au sud d’Israël, après celle de Béersheva, et d’Ashkelon, dans le cadre d’un ”test opérationnel”. Sa localisation n’a toutefois pas encore été annoncée.

Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou a indiqué au sujet de la mise en place du dispositif anti-missiles “Dôme de fer” au dessus de Beershéva : “il ne fournit pas une réponse parfaite ou intégrale à la menace des missiles, la réponse véritable est une combinaison d’outils d’attaque avec des dispositifs de protection”.

Le ministre de la Défense israélien Ehoud Barak a visité le 31 mars le site sur lequel a été mis en place le dispositif “Dôme de fer” près de Beershéva. Il a souligné que le dispositif est entré dans une phase expérimentale active mais a reconnu qu’il n’y a pas de solution fiable à 100% en matière de protection contre les roquettes.

Le maire de Sderot, David Buskila, a vivement critiqué la décision du gouvernement israélien de déployer le premier système de défense anti-missile près de Beer Sheva.

“Nous en avons tous besoin, mais il n’y a pas assez de systèmes disponibles”, a-t-il déploré. “Nous avons été la cible des tirs de roquettes pendant des années. L’opération plomb Durci n’a pas été lancée en raison de la situation à Sderot mais pour défendre les communautés de Béer Shéva et d’Ashdod !”

Un haut responsable des Brigades al-Qods, la branche militaire du Djihad islamique, a indiqué dimanche que le système anti-missile Dôme de fer déployé par Israël dans le sud du pays, «ne protègera pas les citoyens israéliens des roquettes».

Les terroristes du Jihad Islamique ont menacé de lancer d’autres roquettes contre les villes israéliennes de Beer Sheva et Ashdod si “l’escalade militaire dans la Bande de Gaza continue de viser nos enfants”. Ces propos auraient été tenus par un haut responsable de la mouvance islamiste au journal arabe Al-Hayat basé à Londres.

Les organisations terroristes de la bande de Gaza ont accepté de cesser les tirs de roquettes sur Israël, ”tant qu’Israël préservera le calme de son côté”, a annoncé samedi après-midi le porte-parole du Hamas à Gaza, Ismaïl Radouan. Une annonce qui n’a toutefois pas empêché Israël de déployer son système de défense anti-aérien Dôme de fer à Béersheva ce dimanche.

Le système d’interception a été élaboré par la Rafael Arms Development Authority et vise à lutter contre les missiles d’une portée de 4 jusqu’à plus de 70 kilomètres. Ce système utilise des caméras et des radars pour intercepter les roquettes tirées depuis la Bande de Gaza et le Liban. « Dôme de fer » est un système comprenant un radar détecteur de départ-missile et de missiles intercepteurs de type « Tamir ». Chaque batterie est équipée de quatre lanceurs.

Jérusalem a débloqué des crédits pour financer le déploiement de sept batteries de « Dôme de fer » pour les deux prochaines années. Le coût estimé des sept batteries devrait s’élever à 250 millions de dollars, cette somme comprend des centaines d’intercepteurs.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*