| More

L’artiste israélien ; Uri Lipschitz ; est décédé ce samedi après une bataille contre le cancer à l’âge de 75 ans.

Lifschitz est né en 1936 et a commencé à travailler dans l’art dans les années 1960, malgré l’absence de moyens de formation.

Selon ses proches «Uri était un homme très spécial. Il peint depuis l’âge de 8, et toute sa vie a été la peinture, même si il a aussi fait des sculptures et écrit de la poésie. »

À l’âge de 18 ans, il part étudier la peinture dans un Collège de Tel-Aviv, mais ses professeurs lui a dit qu’il n’avait pas besoin d’étudier, il avait déjà la capacité de la peinture.

Il a connu un succès tant en Israël qu’à l’étranger, et a reçu de nombreux prix pour son travail comme le Prix 1982 Dizengoff.

Lifschitz a essayé d’apporter l’influence du Pop Art et traditions de la peinture historique à l’art israélien et il etait principalement actif entre les années 1960 et 90.

Il est devenu tristement célèbre pour ses peintures provocatrices des années 1990, y compris une série représentant Margalit Har-Shefi, la petite amie de d’Yigal Amir, l’assassin de Yitzhak Rabin. A cette époque, ses ventes ont chuté et il n’a pas pu exposer ses œuvres dans des galeries à tous les établissements.

Lifschitz a toujours aimé la provocation, et il a utilisé ses peintures comme un outil pour comprendre le monde autour de lui et aussi pour comprendre l’actualité.

Il était père de six enfants, y compris l’artiste Giora Lifschitz, et a vécu à Tel Aviv.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*