| More

Le monde de la Défense est toujours très actif en Israël. Après son participation en février dernier à Aero India 2011 de Banglor en Inde, et le Laad 2011 à Rio De Janiero, en Brazil, en avril 2011, comme tous les ans, Israël sera aussi très présent cette année au 49e salon international de l’aéronautique et de l’espace du Bourget, à Paris. Parmi les grandes entreprises du stand israélien : ELBIT SYSTEMS, IAI – ISRAEL AEROSPACE INDUSTRIES LTD. , RAFAEL ADVANCED DEFENSE SYSTEMS LTD. Et AERONAUTICS LTD.

Le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace qui se tiendra du 20 au 26 juin 2011 sera une occasion pour l’industrie de Défense israélienne de présenter comme chaque année à ses clients Européens et Asiatiques des produits et des expertises de haut niveau.

Cette année, le groupe « Israeli Military Industries » , qui travaille en étroite collaboration avec des clients comme l’armée israélienne, l’armée américaine (Air Force, Army and Navy) et pays de l’OTAN, s’était associée avec la société “Esterline Defense Technologies”, rattachée au gouvernement américain, en vue de produire de nouvelles balises antimissiles. L’objectif est de permettre de sécuriser les vols intérieurs commerciaux aux Etats-Unis. Les nouveaux leurres antimissiles sont supposés assurer une protection contre les missiles à guidage infrarouge, à basse comme à haute altitude (1)

Les spécialistes israéliens de l’armement de l’IMI (Israel Military Industries) ont développé aussi “Iron Fist”, un système antimissile pour blindés, basé sur le brouillage d’ondes et la déviation de la trajectoire du missile entrant. Tsahal a commencé à équiper ses blindés Merkava IV d’équipements de protection actifs (2).Après de longues séries d’essais concluants, le blindé équipé est beaucoup moins vulnérable aux nouveaux missiles anti-tank

Le missilier israélien, à la tête d’un consortium alliant Israel Military Industries et Israel Aircraft Industries, travaille depuis de longues années à la mise au point d’un bouclier de protection pour les blindés de Tsahal. Le Trophy est composé de plusieurs antennes radar qui créent un champ magnétique et pulvérise les projectiles d’assaillants avant qu’ils n’atteignent leur cible.

De sa part, la société israélienne « Eltics Ltd », basée à Ashkelon, a mis au point un système qui va sans aucun doute révolutionner « l’art » du combat. Les ingénieurs d’« Eltics Ltd » se sont ainsi penchés sur ce qui paraissait hier impossible : rendre un objet invisible à toutes les techniques de vision nocturne. Les différents moyens militaires, blindés, hélicoptères et mêmes bateaux seront un jour équipés d’une caméra ultra-sophistiquée qui filmera l’environnement de l’objet, calculera les moyennes thermiques des alentours et les projettera avec les mêmes valeurs vers l’extérieur à l’aide de panneaux qui recouvriront ces objets. Ainsi, chars, transports de troupes, hélicoptères ou bateaux, bien présents dans la réalité, deviendront complètement invisibles et indétectables.

Israël se situe aujourd’hui à la pointe du développement en matière d’armes intelligentes. Cette automatisation poursuit deux objectifs : protéger la vie des soldats de Tsahal et augmenter la capacité de frappe.

Les exportations de l’État juif ont dépassé les 7,3 milliards de dollars en 2010 selon les calculs provisoires des entreprises de défense. Les calculs provisoires, publiés mi-mars 2011, ont constaté une augmentation de la valeur des contrats de défense signés en 2010. Selon les prévisions le montant pourrait encore augmenter et même dépasser le record atteint en 2009 – s’élevant à 7,4 milliards de dollars.

Depuis deux ans l’Etat juif peut se targuer d’avoir dépassé les 7 milliards de dollars en matière d’exportation de biens de défense. Ces cinq dernières années, le montant de ces exportations n’avait cessé d’augmenter. De 3.5 milliards en 2004, à 4.9 en 2006, 5.6 en 2007, pour finalement arriver à 6.6 milliards en 2008. Un fonctionnaire du ministère de la Défense a précisé: “Nous étudions la carte pour identifier de nouveaux marchés cibles, et les marchés qui sont actuellement considérés comme marginaux mais qui ont le potentiel de devenir d’importants partenaires commerciaux”.

Cela fournit un soutien réel pour l’emploi dans le secteur du high-tech de la Défense en Israël et contribue à maintenir les fondamentaux industriels de l’Etat Hébreu.

Ftouh Souhail

(1) Israël fut le premier pays à se doter d’un système opérationnel de missiles anti-missiles balistiques : le Khetz, la Flèche, et du système radar et de guidage qui lui est associé, le Pin vert. L’Etat hébreu disposera également d’un système révolutionnaire dénommé Dôme de fer. Cette association de nouveau dispositifs de défense devrait être capable d’intercepter et de détruire en vol la plupart des roquettes, missiles conventionnels et même projectiles d’artillerie menaçant sa population.

(2) Merkava mark 4 – main battle field tank: presentation from Eurosatory 2010

Leave a Reply

*