| More

L’ambassadeur israélien en Egypte, Itzhak Levanon, ( en photo) revient au Caire après deux semaines de vacances privées. Il réintègre un bâtiment fortifié, doté d’une nouvelle muraille, après une période de vives tensions entre les deux pays suite à l’attentat d’Eilat, et les manifestations hostiles qui se sont multipliées devant l’ambassade.

Au lendemain de violentes manifestations anti-juives au Caire, ou les manifestants brûlaient des drapeaux d’Israël et scandaient “égorgeons les juifs”, le gouvernement égyptien a menacé de rappeler son ambassadeur d’Israël, pour protester contre la mort de cinq membres de ses forces de sécurité. Ils ont été tués le 18 août 2011 près de la frontière avec l’Etat hébreu lors d’une fusillade entre soldats israéliens et les membres d’un commando venant de perpétrer un triple attentat qui a fait huit morts près d’Eilat dans le sud d’Israël.

La mort accidentelle de cinq soldats égyptiens lors de la traque des terroristes dans le Sinaï suite aux attentats d’Eilat du août 2011 a servit de prétexte à une avalanche de manifestations antisémites au Caire.

Le 22 août 2011, évoquant les relations avec les Egyptiens, le ministre de la Défense Ehoud Barak a précisé : “je ne me suis pas excusé pour la mort des policiers égyptiens, j’ai exprimé mes regrets. On a voulu détruire les relations entre les deux pays”.

Les groupes d’Egyptiens, notamment sur Facebook, ont espéré regrouper 1 million de personnes devant l’ambassade d’Israël au Caire le 26 août, pour dénoncer les accords de paix avec Israël, a indiqué le quotidien égyptien Al-Youm Al-Sabaa.

L’instabilité politique du Caire due à la chute du régime de Moubarak a aidé à l’apparition de voix qui oeuvrent pour la rupture des relations avec Israël. Le retour de l’ambassadeur israélien au Caire est signe d’apaisement dans les relations des deux pays.

La poursuite de l’aide américaine à l’Égypte est liée au maintien du traité de paix avec Israël. “Il est de la plus haute importance pour la poursuite de l’aide américaine à l’Égypte que le gouvernement égyptien reste signataire du traité de paix avec Israël”, a averti le 23 août 2011 le dirigeant de la majorité républicaine à la Chambre des Représentants aux États-Unis, Eric Cantor. Lors d’une conférence de presse à Jérusalem, il a affirmé que “l’Amérique soutient ceux qui soutiennent la paix” et “au Congrès nous voulons voir quels sont ceux qui soutiennent la paix”, a-t-il ajouté.

Plus de 400 invités ont fêté, début mai 2011, avec les diplomates israéliens au Caire les 63 ans de l’Etat d’Israël, à l’ambassade. Des hauts responsables égyptiens ont également participé aux festivités, et ont exprimé leur volonté de préserver les bonnes relations entre les deux pays.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*