| More

Il n’y a plus aucune limite dans l’honorabilité du label hallal.

Saviez-vous qu’une première pharmacie “halal” a ouvert ses portes dans la banlieue de Sydney ?

La “pharmacie conviviale du halal” propose désormais des médicaments certifiés conformes à l’éthique islamique. Les médicaments 100% halal ne contiennent ni porc ni d’alcool.

La création de cette pharmacie est le résultat d’une tendance vers “la médecine certifiée halal” (HCM), dont la vocation réside dans l’identification des médicaments “halal” et “haram”. Une fois les ingrédients minutieusement vérifiés, et ce dilemme résolu pour la clientèle musulmane, l’autocollant HCM est apposé sur le médicament, à côté du précieux label “halal”.

Peut-on indéfiniment se cacher derrière le sacré du « halal »l pour en réalité se coucher devant l’islamisme?

Aujourd’hui les faux médecins “halal” sont en nombre élevé dans les pays arabes. Phénomène en pleine ampleur, de jeunes salafistes jouent au docteur, et prolifèrent dans les quartiers populaires au fur et à mesure que leur arnaque prospère.

Nombre d’appartements sont ainsi loués par ces vrais usurpateurs, à la barbe et au Qamis rassurants, et transformés comme par enchantement en cabinets médicaux.

L’affaire récente en Algérie, un quadragénaire qui assurait être un « raki » (un guérisseur exorcisant la douleur par les versets coraniques), et qui a violé pas moins de 30 jeunes filles, désespérément en quête de l’âme sœur, après les avoir endormies, a suscité une immense émotion dans le pays.

Proie de prédilection de médecins imaginaires, la gente féminine est volée et violentée par des praticiens véreux, qui se drapent dans l’honorabilité du halal pour faire fortune et libérer leurs plus viles pulsions.

Alors que l’islamisation est en marche, il n’est pas étonnant de voir en Occident fleurir le rôle très controversé des « rakis », les faux médecins “halal” qui gangrènent dans les pays du Maghreb.

Ftouh Souhail

(1) Source :http://mgb.minutebuzz.com/2012/03/03/ces-faux-medecins-halal-qui-envahissent-alger/

Leave a Reply

*