| More

La commission parlementaire des finances s’est prononcée ce lundi contre la décision du ministère de la Défense, annoncée la semaine dernière, selon laquelle les chaussures des soldats de Tsahal ne seront plus fabriquées à l’usine israélienne Bril (Rishon Letsion) mais seront désormais importées des Etats-Unis. Cette usine compte 100 employés et livre chaque année près de 85.000 paires de chaussures à Tsahal.

Selon les données publiées lundi par l’Union des industriels, 0,5 % des employés du secteur (soit 1.700 personnes) ont été licenciés durant les mois d’octobre et de novembre 2010.

Une proposition de loi initiée par Shelly Yacimovich (travailliste) et Haïm Katz (Likoud), a été adopté par la Knesset, l’an dernier, par le Parlement israélien qui a été votée et approuvée par le comité Droit et Justice une nouvelle qui oblige ce que tous les produits textiles tels que vêtements, les tentes et les couvertures destinés aux fonctionnaires ou aux soldats israéliens, soient fabriqués en Israël.

« Peu importe que le prix soit 50% plus élevé que ce qui est offert à l’étranger, c’est aussi une question de sécurité » explique le député initiateur de cette loi. Haïm Katz ajoute le célèbre verset « Et si je ne suis pas pour moi, qui le sera? »

Dans la même veine, un décret avait été voté (suite à l’affaire de la flottille 2010) interdisant l’achat de drapeaux israéliens fabriqués en dehors des frontières du pays. L’objectif étant bien entendu de faire chuter des accords qu’Israël avait avec la Turquie sur la fabrication de centaines de milliers de drapeaux bleu et blanc tous les ans. Cette nouvelle avait d’ailleurs permis de faire baisser le prix des drapeaux cette année à l’occasion de la fête nationale. Rien que de plus logique dans cette démarche.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*