| More

Le maire du 2ème arrondissement de Paris a participé ce mercredi soir à une exposition de dénonciation d’Israël consacrée aux “épreuves politiques infligées
aux Bédouins du sud d’Israël”.

Le maire Vert/Europe Écologie Jacques Boutault ( en photo) est arrivé ce mercredi 16 novembre – 19h30 à la salle Jean Dame, 17 rue Léopold Bellan où s’est tenue cette exposition photos sur “la situation des Bédouins du Néguev” en partenariat avec Amnesty international et surtout l’organisation Union Juive Française pour la Paix (UJFP) qui épouse les thèses des terroristes palestiniens. On note également la présence de Rony Brauman, l’ancien président de Médecins sans frontières.

On ne peut que regretter que le Maire du 2e arrondissement de Paris se permettre de participer à un tel événement, qui est de la pure imbécillité à moins que ce ne soit pas autre chose.

Cela montre que certains élus français sont malheureusement déconnectés de la réalité israélienne suite à des décennies de désinformation, de déni de la réalité et d’accusations incessantes proférées à l’encontre d’Israël.

En tant qu’Etat abritant de nombreux groupes ethniques et religieux, Israël encourage les minorités à jouer un rôle actif dans la vie politique et le gouvernement. La diplomatie israélienne compte un grand nombre de consuls Bédouins.

C’est le cas, par exemple, d’Ishmael Khaldi qui est un musulman bédouin israélien. Mais en plus, il est diplomate, vice-consul d’Israël à San Francisco. De quoi montrer qu’il n’y a vraiment aucun apartheid dans l’Etat Juif. Ishmael Khaldi, bédouin musulman dit meme : “Je suis fier d’Israël, mon pays !”

Il y a aussi des Arabes chrétiens, des Druzes et des Bédouins dans Tsahal (notamment) et celle-ci compte un bon nombre d’officiers supérieurs Bédouins.

En effet, des centaines de musulmans servent dans les rangs de l’armée israélienne”, dont certains ont participé à la dernière opération contre les terroristes de Gaza. Fahd Falah, officier au sein de l’armée israélienne, est un musulman issu des bédouins d’Israël. Il est fier de servir sa patrie Israël. Il ajoute que “le service militaire au sein de l’armée israélienne est devenu héréditaire dans sa famille. Mon grand père et mon père ont servi dans l’armée, ça se transmet de père en fils “.

La plupart des bédouins musulmans sont fiers d’appartenir à Israël, notamment ceux qui sont nés depuis l’independence de l’Etat d’Israël. Il existe aujourd’hui en Israel un mémorial des soldats bédouins qui sont tombés sur le champ de bataille de l’armée israélienne.

En Israël, l’éducation des bédouines fait partie des priorités de l’Etat depuis sa création. Le ministre de l’Education tient un rôle clé dans la formation des bédouines. Les écoles des bédouins et druzes assurent un enseignement en arabe .Dans un souci d’encouragement de la tolérance, le ministère israélien de l’Éducation a même créé un Département spécial pour l’Éducation de la démocratie et de la coexistence.

Et, que l’on sache , en mai 2011, le gouvernement de Benyamin Netanyahu.a approuvé un budget de 350 millions de shekels (70 Millions d’euros ) sur quatre ans, visant à aider les communautés bédouines du nord du pays.

“L’approbation de ce budget s’inscrit dans un plan d’environ 2 milliards de shekels, consacré à la réduction des écarts entre les différentes communautés composant la société israélienne” a déclaré le premier ministre.

Le plan voté, 15 mai dernier , prévoyait de consacrer 70 millions de shekels (14 Millions d’euros) au secteur de l’éducation, dont 40 millions seront consacrés à l’ouverture de nouvelles classes et 190 millions ( 38 Millions d’euros) pour l’amélioration des infrastructures et des transports. Le reste du budget concernera la formation professionnelle ainsi que l’aide au développement de petites et moyennes entreprises.

Le gouvernement va encore agir pour promouvoir la communauté bédouine d’Israël. Il existe un Plan israélien de construction de 11 nouvelles villes israéliennes dans le désert du Néguev, une région considérée comme prioritaire. État d’Israël prévoit la construction de ces 11 villes entre Arad et Beer Sheva. L’objectif est de développer l’économie du sud d’Israël.

Le maire Jacques Boutault et ses amis doivent savoir que les israéliens ne sont pas des islamistes, ni des nazis. Israel n’a pas de leçons donc à recevoir en l’occurrence, lorsequ’il s’agit des droits des Bédouins. Israël continuera à maintenir cet politique qui lui est propre : Un système juste pour tous ses habitants.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*