| More

Après l’événement anti-israélien organisé le mois dernier à La Maison de Culture d’Ibn Rachik de Tunis (1), ce Dimanche 10 juillet 2011, un rassemblement de connotation fasciste s’est tenu à la capital Tunis dans lequel un des participants a brandit des menaces de mort contre « les normalisateurs avec l’entité sioniste » !

Environ 600 personnes ont manifesté dans la grande salle des conférences à Tunis contre toute relation diplomatique avec l’Etat d’ Israël.

“Mort à tous les Tunisiens qui tentent de normaliser les relations avec Israël”, a déclaré Ahmed Kahlaoui, qui préside un comité opposé au rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays (2).

Les participants ont chaleureusement accueilli ces propos violents et ils ont scandé des slogans appelant à la libération de la Palestine et à l’unité des peuples arabes.

L’orateur a évoqué qu’une dizaine de Tunisiens sont soupçonnés de « propager la normalisation ». Il a promit de dresser bientôt une liste des militants pro- normalisation !

Ce propagandiste pro-palestinien dirige le “Comité populaire pour le soutien du peuple palestinien et de la lutte contre la normalisation avec l’ennemi sioniste ” qui nie l’existence de l’Etat d’Israël.

Ce comité a multiplié ces dernières semaines les articles et les communiqués qui se suivent et se ressemblent pour dénoncer ce qu’il qualifie de haute trahison à la “ Cause ’’ en encourageant la logique guerrière du problème palestinien.

Le danger de ce comité est qu’il est devenu après le 14/01 un véritable lobby bien influent en Tunisie au sein des journalistes, des syndicalistes, des enseignants et des écrivains, qui multiplient les déclarations houleuses dans la presse locale contre la normalisation avec Israël.

Le comité était derrière ce pacte infâme, dévoilé il y’a quelques jours, qui doit servir de socle pour la nouvelle constitution tunisienne et qui refuse catégoriquement “toute forme de normalisation avec l’Etat sioniste”.

Ce comité est aussi responsable de la montée de sentiments négatifs envers les juifs tunisiens. Dans une interview au quotidien Assabah (Source de l’article, le 19 juin 2011) Ahmed Kahlaoui, qui préside ce comité opposé au rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays, a affirmé que « tous les juifs sont sionistes » et « tous les juifs Tunisiens n’ont jamais participé à la guerre d’indépendance de la Tunisie ».

Il a en outre ajouté que « toutes les organisations Tunisienne de sauvegarde du patrimoine juif sont non seulement à la solde d’Israël mais déshonorent l’identité de notre pays ».

La petite communauté juive en Tunisie, qui est connue pour son patriotisme et sa loyauté envers son propre pays , est sous le choc de ces propos nauséabondes voire anti-sémites.

Il est bon peut-être de rappeler que les juifs de Tunisie sont arrivés après la destruction du second temple, c’est à dire bien avant les musulmans , qui eux ont vraisemblablement “colonisés” ces terres en 765 après JC. Avec la Constitution de 1959, H.Bourguiba leur faisait savoir indirectement qu’ils n’avaient plus de place en Tunisie et devaient prendre le chemin de l’exil.

Ftouh Souhail, Tunis

(1) Tunis : La Maison de Culture d’Ibn Rachik acceuil un événement anti-israélien’

(2)http://www.facebook.com/l/wAQCuFXL4AQDeDQL_kQ0i6gytXhfE31Pjx5PENQb5qoDBIA/www.tunisia-anime.com/t1819.html?ref=nf

Leave a Reply

*