| More

Le favori des prétendants à l’investiture républicaine, Mitt Romney a remporté samedi soir d’une courte tête les «caucus» du Maine, une victoire qui lui permet de redresser la tête après trois défaites consécutives dans la course à l’investiture républicaine pour la présidentielle américaine.

L’ancien gouverneur du Massachusetts l’a emporté avec 39% des votes, suivi par le Texan Ron Paul, avec 36% des votes, selon Charlie Webster, président du parti républicain de cet État du nord-est des États-Unis.

Le candidat à l’investiture républicaine Mitt Romney tente de se présenter comme un authentique conservateur, une “droitisation” de son discours due notamment aux récents succès d’un de ses trois rivaux, l’ultraconservateur Rick Santorum. Il a notamment milité pour une baisse des impôts et une limitation du pouvoir fédéral et a affiché son opposition à l’avortement et au mariage homosexuel.

Selon une enquête réalisée par l’institut Gallup, publiée le 30 janvier dernier par le quotidien USA Today, Barack Obama ferait jeu égal avec Mitt Romney si ce dernier obtenait l’investiture républicaine pour la course à la Maison Blanche, mais le président sortant éliminerait facilement les autres candidats potentiels.

L’ancien président américain George H.W. Bush a estimé que l’ex-gouverneur du Massachusetts Mitt Romney représentait le meilleur choix pour le parti républicain, afin de tenter de battre Barack Obama lors de la présidentielle de novembre 2012. Il a mis en avant “la stabilité, l’expérience, les principes” de Mitt Romney.

Mitt Romney, candidat à l’investiture républicaine aux USA, a indiqué que s’il est élu, il renforcera les liens avec Israël qui sera sa première destination pour une visite officielle à l’étranger. Dans un discours qu’il a fait devant la coalition juive républicaine à Washington, Mitt Romney avait accuser le président Obama d’avoir proposé à Israël d’accepter des frontières ”indéfendables”.

Au plan intérieur, Mitt Romney a vivement critiqué les promesses d’Obama : « Le décalage entre les promesses d’Obama et ses réalisations est le pire que j’ai vu…».

Selon une enquête, publié la semaine derniére du centre de recherche Pew, le pourcentage des juifs soutenant les Républicains a sensiblement augmenté depuis 2008 passant de 20% à 29% alors que pour la même période le pourcentage des juifs soutenant les Démocrates est passé de 72% à 65%.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*