Un projet spécial de l’université hébraïque de Jérusalem a vu le jour cette semaine . Il s’agit de scanner les 80.000 documents du grand savant et de les télécharger sur un site de l’université hébraïque. Les responsables de ce projet ont estimé que celui-ci sera achevé d’ici un an.

Albert Einstein est un savant juif. Il est né le 14 mars 1879 à Ulm, une vieille ville de Souabe dans l’Allemagne du sud-ouest. En 1909, à l’Université de Zurich, il commence la carrière pour laquelle il a étudié: il est nommé professeur. En 1910, il enseigne à l’Université de Prague en Autriche, et en 1912, à l’École polytechnique de Zurich. De 1913 à 1933, il est responsable de la recherche scientifique à l’Académie de Berlin et à l’Institut Kaiser Wilhem, à Berlin.

En plus de ses activités scientifiques, Einstein s’implique socialement dans plusieurs causes. Après la première guerre mondiale, l’Allemagne hitlérienne cherche des boucs émissaires et les trouve surtout chez les Juifs. Einstein s’allie à la cause des Juifs, en partie pour établir une université israélite à Jérusalem, et parce qu’il est lui-même juif.

Toute sa vie, il est demeuré un pacifiste et il regretta amèrement que ses équations aient permis la création d’armes nucléaires.

Einstein a révolutionné le monde de la physique par plusieurs de ses théories. La théorie du photon est l’une de celles-là. Avant Einstein, la physique classique considérait que la lumière était une ondulation électromagnétique qui remplit l’espace continu.

D’ailleurs, les deux notions classiques fondamentales disant que les particules sont des particules et qu’elles ne peuvent posséder des propriétés ondulatoires, que les ondes sont des ondes et qu’elles ne peuvent posséder des propriétés corpusculaires, n’avaient jamais été contredites jusqu’alors .

Einstein venait pourtant de prouver la combinaison paradoxale des propriétés ondulatoires et corpusculaires de la lumière. Paradoxe qui fut expliqué plusieurs années plus tard. Quoique sa théorie du photon n’a pas été considérée sérieusement par plusieurs scientifiques de cette époque, elle venait de changer radicalement notre vision de la lumière. En 1922, Einstein reçoit le Prix Nobel de Physique pour la loi photoélectrique et pour son œuvre dans le domaine de la physique théorique.

Plus tard, l’effet photoélectrique permit également des découvertes techniques comme les piles photovoltaïques et solaires. Depuis 1958, les circuits électriques de tous les engins spatiaux fonctionnent grâce à ces piles, constituées de deux feuilles de silicium. En frappant la première feuille, la lumière fait migrer des électrons vers la seconde, créant ainsi une différence de potentiel électrique entre les deux surfaces.

Sans le savoir, Einstein a permis l’invention d’objets allant des calculatrices solaires jusqu’aux voitures solaires et aux engins spatiaux, avec tout ce que cela implique.

Ftouh Souhail

FRANK Philippe. Einstein sa vie et son temps, Paris, Éditions Albin Michel, 1968, 466 p.

0 0 voter
Évaluation de l'article