| More

Des centaines de milliers d’Israéliens sont descendus ce Samedi 3 septembre 2011 dans les rues pour réclamer la justice sociale. 300 000 manifestants à Tel Aviv, des dizaines de milliers d’autres à travers tout le pays ” nous n’accepterons pas de revenir en arrière” a déclaré Itzik Molly (président des étudiants universitaires):” Les tentes ne sont que la coquille – les Israéliens sont le noyau de cette protestation, nous continuerons jusqu’à ce que de vraies solutions soient trouvées”

Des milliers de personnes se sont réunies le soir à la place Habima à Tel Aviv pour participer à la “manifestation du million” .

Entre 35.000 et 50.000 personnes sont réunies à Jérusalem ce samedi soir pour dénoncer la cherté de l’immobilier et le coût de la vie en général, selon diverses sources dont celles de la police.

Plus de 25.000 personnes sont réunies à Haïfa dans le cadre de la manifestation du million, selon des services de police.

Selon les estimations de la police, des milliers de personnes ont participé aux manifestations organisées au nord d’Israël à Carmiel, Nehariya et Kiryat Shmona pour la ”marche du million”, organisée pour dénoncer le coût de la vie.

La chef de l’opposition Tsipi Livni a encouragé ce samedi, via sa page Facebook, le public à participer à la “manifestation du million” à Tel Aviv.

La police israélienne a bloqué depuis le samedi matin plusieurs routes principales de Tel Aviv en vue de la “manifestation du million” prévue ce soir dans la ville.

Dafni Lif, l’une des initiatrices du mouvement de contestation sociale en Israël, a pris la parole à Tel-Aviv, au cours de la manifestation du million. ”Quelque chose de géant a eu lieu cet été. C’est le grand été du nouvel espoir israélien né du sentiment de désespoir, de l’aliénation sociale, de fractures impossibles pour nous tous, quasiment impossibles à réduire”. “La société israélienne ici présente, et ceux qui ont préféré rester chez eux, a atteint sa ligne rouge et s’est dressée pour dire : plus jamais”, a-t-elle affirmé, ajoutant que ”c’est le miracle de l’été 2011″.

Le chanteur Eyal Golan clôture ce Samedi 3 septembre 2011 le principal meeting de protestation sociale à Tel-Aviv, par sa chanson ”T’acheter un diamant”. Des centaines de milliers de personnes se sont jointes à ses paroles : ”S’il n’y a pas de pain, il n’y a pas d’amour… Combien de temps peut-on vivre sans travail…” Eyal Golan a félicité les participants pour leur mobilisant, soulignant une fois de plus que ”le peuple veut la justice sociale”.

Près de huit semaines après le début du mouvement de protestation, les militants de la contestation ont commencé dimanche à replier les tentes de Sdérot Rothshild à Tel-Aviv et du centre de Jérusalem. Selon eux, après le succès des manifestations de samedi soir « il est temps de passer à la seconde phase de la protestation ».

Les initiateurs de la ”révolte des tentes” boulevard Rothschild à Tel-Aviv ont décidé de changer d’orientation : le village de tentes dressé en face de la place de la Bima ne sera plus utilisé pour y dormir mais comme centre de réunions et de débats sur la protestation sociale.

A la base de cette mini-révolution, les israéliens réclamaient tout bonnement une meilleure redistribution des richesses. Depuis au moins deux décennies, la construction de logements bons marchés a cessé et les prix n’ont fait qu’augmenter. Les prix de la nourriture, de l’énergie et des médicaments sont également en hausse alors que les salaires stagnent.

Le ministre des Affaires sociales Moshé Kahlon a estimé dimanche matin sur les ondes de la radio publique Kol Israël que la contestation sociale ”a atteint ses objectifs et a provoqué une modification du mode de pensée du gouvernement. Maintenant, ne se pose plus la question de savoir est-ce qu’il y aura du changement, mais de quelle façon il sera concrétisé”. Il a promis que le gouvernement adopterait les conclusions de la commission Trajtenberg chargée de faire des propositions pour parer à cette crise sociale sans précéden.

Le secrétaire du gouvernement Tsvi Hauser a évoqué aussi la ”marche du million” organisée samedi soir dant tout Israël pour dénoncer le coût de la vie et réclamer la justice sociale. Dans une interview à la radio publique Kol Israël, il a affirmé que ”les problèmes sont réels et il faut du changement. Ce principe n’est pas lié au nombre de manifestants. Il y a de vrais problèmes et de vraies solutions seront apportées”.

Selon des sources du ministère de la Défense, le professeur Manuel Trachtenberg, à la tête du panel d’expert nommé par Netanyahu pour répondre aux revendications sociales des Israéliens, a rencontré à plusieurs reprises le ministre de la Défense Ehoud Barak. Parmi les thèmes abordés : des coupes dans le budget de la défense et les compressions budgétaires de la défense.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*