| More

Cette info est en premiere ligne d’un journal officiel cubain.

L’historien de l’avion cubaine Rolando Marron a révélé ce dimanche dans une interview donnée au journal cubain “Juventud Rebelde” que cinq pilotes de la compagnie Aerovias Cubanas Internacionales ont transporté entre 1951 et 1952 “environ 150.000 juifs”, dont “quelque 115.000 réfugiés venant d’Irak” et “25.000 d’Iran”. Plusieurs centaines d’autres venaient du Yémen et de l’Inde.

Selon l’historien, il s’agit de l’une “des plus importantes migrations en masse par avion qu’il y ait eu dans l’histoire”. Les opérations avaient été conjointement organisées avec le gouvernement israélien qui souhaitait venir en aide aux populations juives en danger dans les pays arabes. Ces derniers refusaient aux Juifs le droit de quitter le territoire par voie terrestre.

Ce transfèrement a été confié à la compagnie Aerovias Cubanas Internacionales aujourd’hui disparue, ajoutant que ce “plan complexe” n’avait “jamais été rendu public en soixante ans”. En effet, il s’agit d’un fait peu connu et c’est la première fois que ce passage de l’histoire d’Israël est rendu public.

L’historien a rappelé qu’après 1948, de nombreux juifs qui immigraient en Palestine occupée venaient d’Europe, mais que “la situation des juifs dans les pays arabes était difficile à cause des confrontations historiques”.

Ce transfèrement massif d’immigrants juifs vers Israel, rappel le calvére de nos amis juifs dans le monde arabo musulman et nottament en Irak ou Iran. Plus de 900.000 juifs ont été expulsés des états arabes et muslmans à la même période.

L’antisémitisme des pays muslmans, les persécutions, les conversions forcées, et les expulsions des juifs orientaux sont des faits oubliés par les médias et le grand public.

Pas besoin d’avoir un doctorat ES historia pour savoir que les juifs vivaient en enfer en terre d’islam avec l’impot de dhimmis qu’ils devaient payé et l’interdiction d’accéder aux postes parmi les plus elevés, mais aussi les limitations de la liberté de culte. Ils ont fait l’objet de pressions, d’humiliations et de spoliations qu’ils sont partis en abandonnant tous leurs biens.

La proclamation de l’état d’Israël, le 14 mai 1948, a accentué la pression sur les Juifs d’Irak, aussi bien de la part des Irakiens qui se déclarent en état de guerre avec le nouvel état d’Israël que de la part des autres arabes et musulmans de la région .

Les fonctionnaires juifs en Irak doivent quitter le gouvernement, les Juifs n’ont plus le droit de quitter le pays ni de faire des transferts de devises.

En mars 1950, une loi irakienne de dénaturalisation est promulguée permettant aux Juifs d’émigrer… En mars 1951, les Juifs « dénaturalisés » sont spoliés de tous leurs biens. Malgré une hostilité certaine d’une partie des Juifs ashkénazes envers les Juifs des pays arabes, l’état d’Israël organise alors l’opération Ezra et Néhémie par laquelle l’ensemble de la communauté irakienne d’environ 110 000 personnes se réfugie en Israël. C’est durant cette période que des pilotes cubains ont aidés des milliers de Juifs à rejoindre Israel.

Le fait que cette information, concernant des faits historiques, soit en premières pages d’un journal officiel cubain peut signifier aujourd’hui une ouverture diplomatique discrète de la Havanve en direction de l’Etat d’Israël.

Ftouh Souhail, Tunis

Leave a Reply

*