Encore une innovation israélienne : Zenith Solar, situé près d’Ashdod, vient de mettre au point de nouveaux panneaux solaires ultra-performants.

La Start up Zenith Solar, dirigée par David Faiman, professeur de physique à l’Université Ben Gourion de Tel Aviv, a mis au point un système ingénieux :

l’énergie solaire est concentrée grâce à un miroir parabolique vers des cellules photovoltaïques sans silicium, à base d’Arséniure de Gallium, qui résiste aux hautes températures. Ce système de concentration fait baisser le coût du kWh…jusqu’à devenir compétitif avec les énergies sales comme le charbon !

La start-up israélienne Zenith Solar a mis au point cette méthode de concentration de l’énergie solaire qui est cinq fois plus efficace que les technologies traditionnelles.

L’entreprise a racheté les droits de cette invention à l’université Ben Gourion et au Fraunhofer Institute, en Allemagne, qui avaient créé ensemble un prototype consistant en une parabole de 10 m² bordée de miroirs incurvés faits de matériaux composites. Les miroirs concentrent les radiations du soleil sur un “générateur” de 100 cm qui convertit la lumière en électricité et produit également une forte chaleur. Celle-ci est capturée par un système de refroidissement de l’eau pour les consommations résidentielles ou industrielles.

“Notre but est de mettre à profit tous les toits, toutes les cours et tous les espaces utilisables d’Israël pour faire des habitations, des hôtels et des usines des producteurs d’électricité et de chaleur”, explique Roy Segev, fondateur et pdg de Zenith Solar.

Cette entreprise est à l’avant-garde d’un nouveau type d’installations qui utilisent des miroirs et des lentilles pour concentrer et intensifier la lumière du soleil, produisant ainsi beaucoup plus d’énergie à moindre coût. Comparée aux panneaux photovoltaïques traditionnels plats à base de silicium, cette technologie s’est montrée cinq fois plus efficace lors des essais. Même sans subventions gouvernementales, elle est presque en mesure de concurrencer l’or noir et le gaz naturel.

Fondée en 2006, cette société a levé cinq millions de dollars (3,1 millions d’euros) auprès d’une poignée d’investisseurs israéliens et américains. Aujourd’hui, elle est à la recherche de 10 à 15 millions de dollars (6,2 à 9,3 millions d’euros) pour couvrir le coût de la commercialisation de cette technologie.

Eric Besson ( en photo) , le ministre français chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique, a effectué la semaine dernière une visite officielle en Israël du 29 au 31 janvier 2011. Il a rencontré des hommes d’affaires et des industriels israéliens et a signé un accord “Energie Renouvelable et Efficacité énergétique”.

Eric Besson a déclaré au sujet d’Israël : “Nous devons appliquer la réussite israélienne à la France”. De retour à Paris, lors d’une émission télévisée sur France 2 (Face aux Français), il a utilisé appelé les industriels français à s’ouvrir sur toutes ces nouvelles connaissances et notamment sur les voitures électriques développées en Israël.

Ftouh Souhail

VoiR : www.zenithsolar.com

0 0 voter
Évaluation de l'article