Les habitants de Bat Yam, la banlieue sud de Tel-Aviv, ont prévu une journée de protestation, lundi, sur le thème «Garder Bat Yam, comme ville juive ».

Des tracts ont été distribués dans toute la ville, mentionnant, entre autres choses, ” Les Arabes ont mis la main sur la ville de Bat Yam”. Ils achètent et louent de nombreux appartements.

Bat Yam est une ville de la banlieue sud de Tel Aviv, située au sud de Jaffa (Yafo) dans la région administrative du Gush Dan. Bat Yam en hébreu veut dire la « fille de la mer » (1).

Au cours de ces trente dernières années, la localité du sud de Tel-Aviv a souffert d’une immigration arabe massive qui a engendré une dégradation de son tissu social. Depuis que les palestiniens ont mis la main sur la ville les promoteurs et autres investisseurs ont préféré fuir celle que l’on appelait autrefois, Bayt-Vagan « la maison du jardin » pour faire bourgeonner des villes comme Herzliya, Netanya ou même Ashdod.

Nichée en bout de baie, la fille de la mer, Bat-Yam, est aujourd’hui menacée par des populations arabes palestiniennes venant de quatre coins d’Israël. Le nombre d’Arabes qui sont entrés depuis dix années est multiplié par trois. Le calcul des estimations prévoit que cette ville va perdre son caractère juif suite à cette arrivée massive arabe associée à l’accroissement naturel. C’est là que réside le problème alors que les habitants de Bat Yam ont prévu cette journée de protestation, lundi, sur le thème «Garder Bat Yam, comme ville juive ».

Le ministre de l’Intérieur, Eli Yishai, a qualifié cette situation de “menace pour l’identité juive de la ville ”
La manifestation de Lundi sera le dernier effort pour tenter de sauver cette ville de la menace démographique palestinienne. La population croissante des Arabes à Bat Yam constitue une bombe à retardement.

Pour remédier ce danger, l’actuel Maire de la ville, Shlomo Layani, 45 ans, a décidé de redonner à sa commune ses lettres de noblesse (2).

A l’initiative du mouvement crée en 1997 « Bat Yam, la tête haute », ce promoteur immobilier de formation a profité de ses talents de négociateurs pour attirer vers sa localité ses différentes connaissances juives du milieu tel que le patron de Neve, filiale du groupe IDB entreprise de propriété et de construction, dirigée par Nochi Dankner. Ce dernier a réuni tout son savoir faire pour lancer le projet « Neve Tower » situé sur la nouvelle promenade de Bat Yam, sur le bord de mer.

Le programme « Neve Tower » s’inscrit dans le grand plan national lancé par le Premier Ministre, Binyamin Netanyahu censé désengorger les grandes agglomérations du pays et attirer les jeunes couples juives vers les localités périphériques.

42 étages de luxe et de confort à 15 minutes du centre de Tel-Aviv ou de l’Aéroport International Ben Gourion. Le tout à des prix défiant les lois du marché immobilier. A titre de comparaison, pour acquérir un appartement dans le projet « Sea one » de la grande ville voisine, il vous faudra dépenser 70,000 shekels du m2 soit un peu plus de 14,000 euros contre 20,000 shekels et 4000 euros du m2 pour le projet « Neve Tower». De plus les charges sont moins élevées que la moyenne des tours de Tel Aviv (3).

L’idée est aujourd’hui majoritaire parmi les Israéliens que le pays risque de perdre sa majorité juive face à la natalité prolifique des Arabes. Ainsi, la question démographique constitue un des facteurs centraux de la réflexion stratégique israélienne aussi bien face à la question palestinienne que dans les débats internes, en relation avec le poids grandissant des secteurs arabes en Israël. Les autorités de l’État Hébreu cherchent en même temps à attirer le maximum d’immigrants Juifs vers le pays.

Ftouh Souhail

(1) Bat Yam est jumelée avec Antalya (Turquie) , Livourne (Italie), Villeurbanne (France) , Aurich (Allemagne) , Kutno (Pologne) , Berlin – Neukölln (Allemagne) et Kragujevac (Serbie)
(2) http://www.bat-yam.muni.il
(3) Quand un trois pièces de 75m2 situé dans les fameuses « Tours Yoo » du Nord de Tel-Aviv se négocie à plus de 2,3 millions de shekels, la Neve Tower de Bat-Yam vous offre pour le même prix une pièce de plus et un meilleur confort que son aîné.

0 0 votes
Évaluation de l'article