yom hazin3

Aujourd’hui en Israël, lundi 5 mai 2014, c’était une journée consacrée à commémorer le souvenir de tous ceux qui sont tombés dans la lutte pour le création et la défense de l’état d’Israël.

Yom Hazikaron se déroule durant les 24 heures qui précèdent le Yom Haatsmaout, jour de l’indépendance d’Israël (mardi). Au Kotel (Mur des Lamentations), s’est déroulée la cérémonie officielle, dimanche soir, en présence du Président de l’Etat, des hautes personnalités et des familles endeuillées (photo)

0

La journée de Yom Hazikaron commence toujours la veille au soir (« Erev Yom Hazikaron »), à 20 heures. A cette heure précise, les sirènes retentissent dans tout le pays pendant deux minutes. Les télévisions et radios interrompent leurs programmes. Les citoyens, où qu’ils se trouvent, chez eux, dans la rue ou en voiture, se figent et se recueillent en silence.

Ce lundi matin à 11 heures, la sonnerie a retentit à nouveau et marque le début de la cérémonie officielle de Yom Hazikaron au cimetière militaire du Mont Herzl, en présence des Grands Rabbins d’Israël, du Président de l’Etat, du Premier ministre et du chef d’état-major.De hauts responsables de l’Etat et des membres du gouvernement ont assisté au recueillement. ( voir photos-plus bas).

Les cérémonies officielles à la mémoire des soldats tombés au combat ont pris fin dans les cimetières militaires du Mont Herzl à Jérusalem, et à Kiryat Shaoul, à Tel-Aviv. Le président et le Premier ministre étaient présents à Jérusalem, tandis que le ministre de la Défense Moshé Yaalon et d’autres personnalités assistaient aux commémorations à Tel-Aviv ( voir photos-plus bas).

C’est,le Premier ministre Bibi Netanyahu qui a commencé à prendre la parole lors de la cérémonie de l’État pour les victimes des attentats terroristes.

a

Durant toute la journée de Yom Hazikaron, les familles se recueillent sur les tombes de leurs proches dans tous les cimetières du pays. Les soldats de Tsahal se rendent eux sur les tombes de leurs anciens frères d’armes ou de leurs aînés tombés pour la nation et placent un drapeau d’Israël avec un ruban noir.

La Knesset israélienne a établi le 4 Iyar, la veille de Yom Haatsmaout, comme le jour du Souvenir pour les soldats qui ont perdu leur vie au combat pour la création de l’État d’Israël et de tous ces soldats qui sont morts depuis, en le défendant.

Peut-être parce que la plus grande partie de la population israélienne a des parents ou des amis proches qui ont ainsi perdu la vie, Yom Hazikaron est largement respectée, à l’exception de la plupart des Arabes (sauf les Druzes et les Bédouins, dont beaucoup ont servi dans l’armée) et des Haredi non-sionistes. Tout au long de la journée (la veille au coucher du soleil, selon le calendrier lunaire juif) les magasins, restaurants, cinémas,lieux de divertissement, etc sont fermés par la loi. Radio et télévision passent des programmes sur les guerres d’Israël.

Israël se recueille, entier dans sa douleur, centré sur son histoire… si particulière au cœur des nations, revisitant ses guerres, entourant les familles qui ont perdu tant de jeunes soldats morts au combat, pour défendre le pays. Chacun en Israël pourrait raconter une histoire. Toutes les histoires se ressemblent et pourtant chacune est parfaitement unique. Toutes les histoires nous touchent profondément.

Nous nous recueillons avec respect et admiration pour perpétuer son souvenir

Souhail Ftouh

———————————————————————

Le président israélien Shimon Pérès s’est recueilli lundi au carré des Martyrs d’Israel où il a déposé une gerbe de fleurs
Le chef de l’Etat a embrassé avec émotion, l’emblème national, à son arrivée au cimetière militaire du Mont Herzl et avant de le quitter.

e
d
f
c

Le Premier ministre B.Netanyahu, au cimetière militaire du Mont Herzl, rend hommage à la mémoire des martyrs de la glorieuse guerre de libération.
b

3

Le lieutenant-général Benny Gantz, chef d’état major de Tsahal, à l’occasion de la cérémonie d’hommage aux victimes du terrorisme .
1
2