L’Autorité palestinienne s’empresse de modifier les rapports financiers afin de cacher aux pays donateurs le “payé pour tuer” (pay-for-slay).

Par Yakir Benzion,

L’Autorité palestinienne s’est empressée de cacher des données financières après qu’un groupe de surveillance israélien ait signalé que les Palestiniens avaient oublié d’effacer une ligne budgétaire indiquant des paiements à des terroristes palestiniens condamnés – un dérapage qui pourrait amener les pays donateurs à réduire leur financement, a déclaré un haut responsable du PMW.

Palestinian Media Watch (PMW) a publié le mois dernier un rapport montrant comment les rapports budgétaires mensuels palestiniens ont été traduits de l’arabe à l’anglais, ce qui semble être une mauvaise traduction intentionnelle pour essayer de cacher le programme palestinien de payé pour tuer (pay-for-slay).

PMW a montré comment la version arabe des rapports financiers publiés par le ministère des finances de l’AP comprend une ligne budgétaire pour la “Commission des prisonniers et des prisonniers libérés”, mais en anglais, cette traduction manquait et seul le texte “Allocations de retraite” apparaissait.

Pour les lecteurs de la version anglaise du rapport comptable, il donne l’impression que l’AP ne paie pas les terroristes, car le budget “prisonniers” est un énorme 908 millions de shekels (267 millions de dollars).

Depuis des décennies, l’Autorité palestinienne verse des allocations mensuelles régulières aux terroristes condamnés et à leurs familles, en particulier à ceux qui sont impliqués dans le meurtre de civils israéliens. Cette politique a été contestée par les États-Unis lorsqu’ils ont adopté la loi Taylor Force, une législation bipartite qui a réduit l’aide américaine aux Palestiniens tant qu’ils continuent à verser des récompenses aux terroristes.

La loi américaine a été nommée du nom de Taylor Force, un étudiant diplômé et vétéran américain qui a été assassiné par un Palestinien en 2016 lors d’un voyage en Israël. La loi visait à empêcher que l’argent des impôts américains ne soit utilisé par les Palestiniens pour payer l’allocation mensuelle qu’elle verse à la famille de l’assassin de Force.

Aujourd’hui, PMW rapporte qu’après que leur rapport ait révélé la fausse traduction, les Palestiniens se sont précipités pour éditer les versions arabes afin de dissimuler le fait qu’ils continuent à payer des salaires aux terroristes.

“Les rapports révisés en arabe reflètent maintenant la version anglaise des rapports”, a déclaré Maurice Hirsch, directeur des stratégies juridiques de PMW.

“Comme le rapport du PMW a manifestement embarrassé l’AP et pourrait entraîner la censure des pays donateurs européens qui ont exigé une transparence financière totale, l’AP a modifié rétroactivement tous les rapports dans lesquels les distorsions apparaissaient”, a déclaré M. Hirsch.

Hirsch a publié des captures d’écran des documents modifiés montrant qu’ils avaient tous été édités le 30 août, et que tous avaient supprimé toute référence à la Commission des prisonniers et des prisonniers libérés.

“Tous les dossiers incriminant les rapports financiers mensuels de l’AP pour février, mars, avril, mai et juin 2020 ont tous été modifiés le 30 août, quelques jours seulement après la publication du rapport du PMW”, a déclaré M. Hirsch.

Afin de maintenir les centaines de millions de dollars provenant des pays donateurs, principalement en Europe, l’AP “préférerait que les pays donateurs ne voient pas qu’ils continuent à dépenser des centaines de millions de shekels chaque mois pour récompenser les terroristes”, a-t-il déclaré.

Traduit de l’anglais: https://unitedwithisrael.org/palestinians-show-western-world-fake-budget-with-terror-stipends-erased/

0 0 voter
Évaluation de l'article