Les Emirats arabes unis ont adopté un décret visant à éliminer officiellement leur boycott de l’Etat juif, qui dure depuis des décennies, ouvrant ainsi la voie à un nouvel accord de paix avec Israël.

Par Ezra Stone,

Samedi, les Émirats arabes unis ont adopté un décret mettant fin à leur boycott d’Israël dans le cadre d’un nouvel accord de paix visant à établir des relations diplomatiques officielles avec l’État juif.

Cette mesure ouvre la voie au commerce, aux échanges commerciaux, aux voyages et aux échanges culturels entre Israël et les Emirats Arabes Unis, qui sont deux des nations les plus avancées technologiquement au Moyen-Orient.

Le décret représente la prochaine étape de l’accord de paix annoncé le 13 août, qui a été négocié par les États-Unis dans le cadre de leur initiative visant à créer la stabilité au Moyen-Orient et à contrer la menace posée par l’Iran via son réseau d’agents terroristes et sa quête d’armes nucléaires.

En réaction à l’annonce des Emirats Arabes Unis, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré : “Je me félicite de la décision du président des Emirats Arabes Unis, le Cheikh Khalifa bin Zayed, d’annuler la loi sur le Boycott des produits en provenance d’Israël et les contacts économiques avec les Israéliens”.

“C’est une étape importante pour promouvoir la prospérité et la paix dans la région”, a ajouté M. Netanyahou.

Le ministre israélien des affaires étrangères, Gabi Ashkenazi, s’est fait l’écho des sentiments du premier ministre, qualifiant la décision des EAU de “geste qui permettra des réalisations économiques et commerciales substantielles pour les deux peuples tout en renforçant la stabilité dans la région”.

Israël possède l’une des scènes de démarrage de start-ups les plus réussies et les plus lucratives du monde, à laquelle les entreprises émiraties sont impatientes d’accéder.

Même avant l’accord de paix, les leaders émiratis de la cybersécurité comme DarkMatter auraient passé des contrats avec des “pirates informatiques formés par l’armée israélienne”, rapporte The Associated Press.

Lundi, le premier vol commercial direct entre Israël et les EAU a été assuré par le transporteur national israélien El Al.

De hauts dignitaires israéliens et américains, dont le conseiller de la Maison Blanche Jared Kushner, sont attendus sur ce vol.

Selon Elham Fakhro, analyste principal du Golfe pour International Crisis Group, “Cette décision envoie un message clair que les EAU sont engagés dans leur décision de normaliser les relations avec Israël”, rapporte l’AP. “Elle soulève également des questions sur les répercussions possibles pour toute personne dans le pays appelant au boycott des marchandises israéliennes, maintenant que cela est en contradiction avec la politique de l’Etat”.

Après l’Egypte et la Jordanie, les EAU sont maintenant le troisième pays arabe à établir des liens diplomatiques officiels avec Israël.

Traduit de l’anglais: https://unitedwithisrael.org/israel-hails-major-step-in-mideast-peace-uae-repeals-boycott-law/

0 0 voter
Évaluation de l'article