La municipalité de Tel Aviv-Jaffa a publié une série de nouvelles réglementations sans précédent pour les sociétés de trottinette électriques partagées, qui visent à assurer la sécurité des cyclistes et des piétons.

Ces règlements, qui, selon la municipalité, sont les premiers du genre au monde, comprennent l’équipement de casques avec les trottinette et  l’installation de plaques d’immatriculation, avec le recyclage des piles usagées, la réduction de la vitesse des trottinettes dans certaines zones et la prévention de leur  utilisation dans des zones résidentielles.

La trottinette est rapidement devenue un moyen de transport urbain pratique. La trottinette offre une grande liberté pour se déplacer, mais il convient de respecter quelques règles pour bien circuler en trottinette en ville.

Les engins doivent circuler sur les bandes ou pistes cyclables. En leur absence, ils sont sur la chaussée. Ils ne peuvent pas circuler sur les trottoirs, sauf si les autorités locales leur accordent le droit de les emprunter. Dans ce cas, ils doivent rouler à l’allure du pas et ne pas gêner les piétons.

Le texte règlementant la circulation en trottinette exige lorseque vous circulez sur les trottoirs et que vous partagez l’espace des piétons ou vous traversez la rue, vous devez emprunter un feu piéton tricolore et utiliser les passages protégés.

Ils ont les mêmes obligations que les vélos pour les intersections et les priorités. Par ailleurs, les voitures sont autorisées à franchir une ligne blanche pour les dépasser.

Sur sol mouillé : soyez vigilants aux éléments glissants : plaques d’égout, passages piétons, grilles d’évacuation d’eau, etc. Pensez à réduire votre vitesse et anticipez vos freinages (les distances de freinage se rallongent sur sol mouillé)

Sur sol sec : prenez garde aux gravillons, aux feuilles sur la chaussée, mais aussi aux déformations des trottoirs et aux rails de tramway.

En descente : gardez en tête de toujours maîtriser votre vitesse en descente, même si c’est fun de descendre à toute allure ! Comme pour les sols mouillés, les distances de freinage se rallongent aussi en descente. 😉

Leur usage est désormais encadré. Voies autorisées, stationnement, équipements obligatoires…

Les engins peuvent emprunter des voies vertes ou des pistes cyclables. Les autorités locales peuvent aussi les autoriser sur les routes limitées à 50 km/h. Le conducteur doit alors porter un casque, un gilet haute visibilité ou un équipement rétroréfléchissant, un éclairage complémentaire (non éblouissant et non clignotant) et il doit rouler phares allumés.

Pour le conducteur, le casque n’est pas obligatoire en ville. La nuit, ou si la visibilité est insuffisante, il doit porter un gilet haute visibilité ou un équipement rétroréfléchissant.

L’engin doit être doté de feux avant et arrière, de catadioptres avant, arrière et latéraux, d’un avertisseur sonore et d’un frein. Un délai d’adaptation a toutefois été prévu et ces équipements ne seront obligatoires qu’à partir du 1er juillet 2020.

Des pénalités sont prévues en cas de d’absence de gilet ou d’équipement rétroréfléchissant la nuit ou lorsque la visibilité est insuffisante ; conduite à deux ; circulation hors des pistes ou bandes cyclables lorsqu’elles existent ; circulation hors agglomération (sauf si autorisation locale) ; circulation sur le trottoir sans conserver l’allure du pas ou occasionner une gêne pour les piétons ; pousser ou tracter une charge ; conduite sans casque hors agglomération ; adulte laissant un enfant de moins de 12 ans conduire une trottinette.

Le nouveau règlement fait suite à une forte augmentation du nombre de personnes blessées par des scooters.

La municipalité de Tel Aviv a introduit une nouvelle application pour que les gens signalent les incidents, y compris les scooters montés illégalement sur les trottoirs. Les rapports doivent inclure une photo du contrevenant et la société de scooter électrique sera alors tenue de prendre des mesures contre l’abonné. Pour une première infraction, une personne recevra un avertissement, pour la deuxième infraction une interdiction de deux mois d’utiliser les scooters électroniques de l’entreprise et pour la troisième infraction une interdiction permanente.

La municipalité dispose d’une unité de 22 inspecteurs, dont l’objectif principal est de s’assurer que les scooters électriques ne roulent pas sur les trottoirs. Les inspecteurs sont en mesure de délivrer des billets pour les violations de trottoir, seule la police a le pouvoir de délivrer des billets aux coureurs quiu ne portant pas de casque, comme l’exige la loi. à

21,000 billets pour des délits de trottoir ont été émis en 2019.

Le 1er février 2020, la municipalité de Tel Aviv introduira de nouvelles réglementations interdisant les scooters et les vélos électriques dans certaines zones très fréquentées telles que le port de Tel Aviv et abaissant la limite de vitesse dans certaines zones de 25 kilomètres à 15 kilomètres par heure. À partir du 15 juin 2020, les sociétés de location de scooters électriques devront fournir des casques aux coureurs.

Souhail Ftouh

0 0 voter
Évaluation de l'article