Des archéologues israéliens continuent à trouver des preuves remarquables de la riche histoire du peuple juif en Terre d’Israël.

Par Aryeh Savir, TPS

Des archéologues israéliens ont récemment exposé le dessus d’une rare table de mesure vieille de 2 000 ans utilisée pour des articles liquides tels que le vin et l’huile d’olive, ce qui conforte l’idée que l’endroit où elle a été découverte était une grande esplanade le long de la route de pèlerinage dans la vieille ville de Jérusalem.

Outre la table de mesure, des dizaines de poids de mesure en pierre ont également été découverts dans le même voisinage, ce qui indique que le lieu était la place principale de la ville avec son marché, en route vers le Temple pendant la période du Second Temple, dans ce qui est historiquement connu comme la ville basse de Jérusalem.

La route de pèlerinage était la route sur laquelle les fidèles juifs montaient au Temple pendant trois fêtes de l’année.

Il semble que le marché servait de point central pour les échanges et le commerce, et les chercheurs ont suggéré que cette zone abritait les bureaux de “l’Agoranomos”, l’officier romain chargé de superviser les mesures et les poids à Jérusalem.

Le professeur Ronny Reich, qui fait des recherches sur cette découverte, a décrit la table de mesure de liquides, aussi appelée ” étalon de volumes “, comme une dalle comportant “deux cavités profondes, chacune avec un drain à son fond “.

Le drain situé au fond pouvait être bouché avec un doigt, rempli d’un liquide quelconque et, une fois le doigt retiré, le liquide pouvait être drainé dans un récipient, ce qui permettait de déterminer le volume du récipient, en utilisant le tableau de mesure comme référence standard, a-t-il dit.

De cette façon, les commerçants pouvaient calibrer leurs instruments de mesure en utilisant un standard unique.

Reich a noté que “c’est une trouvaille rare. D’autres artefacts en pierre étaient très populaires à Jérusalem pendant le Second Temple, cependant, jusqu’à présent, les fouilles à Jérusalem n’ont permis de découvrir que deux tables similaires qui étaient utilisées pour mesurer le volume – une dans les années 1970 dans les fouilles du quartier juif, et une autre dans les fouilles de Choufat, à Jérusalem Nord”.

L’archéologue Ari Levi, de l’Autorité des Antiquités d’Israël (IAA) et l’un des directeurs des fouilles de la route de pèlerinage, a déclaré que les écailles de pierre plates et rondes trouvées sur le site “sont du type de celles qui étaient typiquement utilisées à Jérusalem”. Le fait qu’il y avait des poids spécifiques à la ville sur ce site témoigne des caractéristiques uniques de l’économie et du commerce à Jérusalem pendant la période du Second Temple, peut-être en raison de l’influence du Temple lui-même”.

Une grande zone pavée ouverte datant de quelque 2 000 ans, le long de la rue menant au Second Temple, a conduit les chercheurs de l’IAA Nahshon Szanton, Moran Hagbi et Meidad Shor à suggérer que cette zone servait de place principale de la ville basse où se déroulait le commerce.

Levi a dit que la table standard et les poids en pierre soutiennent la théorie que c’était le site d’une ” vaste activité commerciale “, indiquant peut-être l’existence d’un marché.

Traduit de l’anglais : https://unitedwithisrael.org/2000-year-old-market-discovered-on-jerusalems-pilgrimage-road/

0 0 voter
Évaluation de l'article