Tesco, la plus grande chaîne de supermarchés du Royaume-Uni, vient d’annoncer qu’elle investira dans une technologie israélienne permettant aux clients de passer outre à la caisse.

Tesco Plc, la plus grande chaîne de supermarchés du Royaume-Uni en termes de parts de marché, s’est associée à la start-up israélienne Trigo Vision Ltd qui travail dans le domaine de la vision artificielle et l’intelligence artificielle afin de créer des magasins sans caisses à l’aide du système de caméras et de logiciels de la société israélienne, permettant aux détaillants de facturer automatiquement les clients

Tesco a annoncé la semaine dernière qu’il avait investi un montant non divulgué dans Trigo Vision, affirmant qu’il s’agissait d’un lien passionnant «pour nous aider dans notre démarche visant à assurer l’avenir du commerce de détail».

Tesco teste cette technologie israélienne «sans magasinage» “till-free” qui permet aux clients de choisir des articles dans les rayons et de payer sans avoir à passer par une caisse.

La plus grande chaîne de supermarchés du Royaume-Uni a annoncé la semaine dernière avoir investi un montant non divulgué dans la start-up Trigo de Tel Aviv.

La start-up, fondée en 2017 par les frères Daniel et Michael Gabay après avoir servi dans les forces de défense israéliennes, promet de transformer «l’expérience de la vente au détail» et d’offrir un «shopping sans friction».

 Cette technologie de vente au détail ne sera pas déployée du jour au lendemain

Les deux espèrent transformer l’expérience du commerce de détail en permettant aux gens d’aller simplement dans un magasin, de ramasser les articles qu’ils désirent et de quitter le magasin sans payer à la caisse. Au lieu de cela, ils sont facturés automatiquement lorsqu’ils quittent le magasin.

En utilisant l’intelligence artificielle et un réseau de caméras, l’entreprise crée une image 3D de l’atelier et trace le mouvement de chaque article à mesure que les consommateurs se déplacent dans les allées.

Cela fonctionne à l’aide d’un réseau de caméras qui créent une carte d’image 3D de l’atelier qui surveille chaque article sur les étagères et suit chaque produit à mesure qu’il se déplace dans le magasin. Ensuite les articles seront automatiquement facturé à l’aide d’une application sur votre téléphone portable.

Une fois que les clients ont quitté la boutique, une application sur leur téléphone leur permet de payer leurs achats en chargeant la carte enregistrée sur leur compte.

Le directeur des technologies de Tesco, Guus Dekkers, a déclaré à propos du partenariat: « avec Trigo Vision une nouvelle étape passionnante vers la livraison et la mise en œuvre d’un concept de magasinage sans friction. Nous sommes ravis des progrès réalisés au cours des dernières semaines et des derniers mois, ce qui nous a permis de démontrer cette technologie dans notre concept store chez Tesco et sommes confiants que notre engagement commun permettra mutuellement une accélération vers une utilisation productive de ces concepts innovants.».

«Je pense que les détaillants veulent améliorer l’expérience client. Ils comprennent que les gens ne veulent pas attendre [dans les files] », a déclaré Michael Gabay « Nous développons un écosystème et une solution évolutive pour chaque magasin. Nous n’obligons pas les détaillants à modifier leur présentation.  »

Il est entendu que Tesco teste la technologie dans le magasin Express de ses bureaux de Welwyn Garden City et prévoit d’effectuer un essai pour lequel aucune date n’a encore été fixée.

Dave Lewis, directeur général de Tesco, a expliqué que cela ne sera pas mis en œuvre rapidement dans les magasins, mais qu’il s’agit d’un plan à long terme pour l’entreprise. Tesco testera la technologie dans le magasin Express situé à son siège à Welwyn Garden City avant de s’étendre dans d’autres magasins.

« Ce que je ne veux pas que vous fassiez, c’est de dire que nous allons faire en sorte que tous les magasins soient sans friction demain« , a déclaré Lewis.

«Ce n’est pas l’intention. Il s’agit de la création de capacités où nous pouvons gérer des magasins sans friction avec eux. Mais ceci est un jeu de capacité technologique à long terme.

Il semble que le mouvement anti-israélien BDS est sur le point d’ajouter Tesco à sa liste d’endroits où il ne faut pas acheter de produits.

La liste croissante d’entreprises britanniques qui utilisent la technologie israélienne doit poser de réels problèmes aux partisans de ce mouvement de boycott antisémite.

Tesco est non seulement la plus grande chaîne de supermarchés du Royaume-Uni, mais les boycotteurs ne peuvent pas simplement éviter le houmous ou les avocats israéliens, mais tout le magasin sera surveillé par la technologie israélienne, ce qui signifie qu’à l’avenir, ils ne pourront pas entrer dans un magasin Tesco sans soutenir une entreprise israélienne. Eh bien, comme on dit, dans la bataille contre le mouvement antisémite BDS, «chaque petit geste compte».

Trigo dit vouloir améliorer l’expérience de l’épicerie.

La start-up israélienne Trigo Vision a levé 22 millions de dollars lors d’une levée de fonds pour la série A menée par Red Dot Capital, avec la participation d’investisseurs comme Vertex Ventures Israel et Hetz Ventures.

Fondée en 2017, Trigo Vision a développé une plate-forme de vision par ordinateur pour une expérience de magasinage sans passer pas les caisses permettant aux clients de saisir des articles et de les emporter – et aux détaillants de les facturer automatiquement.

Cette technologie est similaire à Amazon Go, le premier supermarché automatisé au monde, dans lequel les clients ramassent des articles et paient automatiquement via une application plutôt que de payer à un caissier. Et cela permettrait aux grands détaillants de booster la concurrence.

Le premier magasin Amazon Go a été lancé à la fin de 2016 et le géant de la vente au détail compte maintenant 11 magasins dans quatre villes et prévoit d’étendre ses activités à 3 000 magasins aux États-Unis. Cependant, il existe des différences notables entre la technologie de Trigo Vision et la «fusion de capteurs» d’Amazon Go, qu’il utilise pour créer ce qu’il appelle sa technologie «Just Walk Out».

La technologie de Trigo couvrirait «deux fois la superficie en pieds carrés et cinq fois le nombre de produits proposés par Amazon», a déclaré Ran Peled, vice-président du marketing.

Cela donnerait également au client une expérience d’achat transparente avec une commande virtuelle sans perdre le caractère du détaillant.

Trigo collabore avec Shufersal, la plus grande chaîne de supermarchés d’Israël, afin d’apporter sa technologie aux magasins de la chaîne et elle a commencé en 2019 par un programme pilote dans ses succursales de Tel Aviv.

Trigo  qui collabore avec Tesco Plc, la plus grande chaîne de supermarchés du Royaume-Uni, veut  créer des magasins sans caisses, et est en pourparlers avec d’autres détaillants européens et américains.

« Je ne pense pas vraiment que les gens veulent vraiment le commerce électronique en ligne« , a déclaré Peled à TechCrunch. «Ils le font parce que l’expérience des supermarchés s’est détériorée avec les années. Nous sommes fermement résolus à aider les magasins traditionnels à revenir à l’époque d’il ya quelques décennies, quand il était amusant d’aller au supermarché. Que se passerait-il si un magasin pouvait avoir un tout nouveau système d’exploitation basé sur la vision par ordinateur?  »

«Nous pensons que l’équipe de vision par ordinateur de Trigo, leader mondial, sera la première à adapter cette technologie à l’échelle mondiale et à exploiter pleinement le potentiel d’une véritable révolution pour l’épicerie», a déclaré Barak Salomon, associé directeur de Red Dot Capital.

«Le processus de numérisation manuelle des codes à barres pour chaque élément séparé à la sortie est obsolète et prend du temps. La technologie de Trigo va permettre de sauver des briques et du mortier, revitalisant l’expérience en magasin tout en préservant la meilleure partie des achats.  »

Le moyen facile de payer de Trigo

Le système Trigo permet d’utiliser différents systèmes de paiement. Les clients peuvent enregistrer les détails de leur carte de crédit avant de faire leurs achats dans un magasin. Après cela, les caméras de Trigo Vision les identifieront lorsqu’ils entreront dans un établissement et les factureront automatiquement à leur départ.

Une deuxième méthode consisterait à faire en sorte que les magasins installent un écran de paiement à la sortie, répertoriant les articles sélectionnés et laissant le client confirmer simplement que la liste est correcte. Une troisième option consiste à utiliser l’application Trigo Vision, qui peut également envoyer des notifications aux clients lorsqu’ils se trouvent dans le magasin.

Un magasin de Shufersal à Tel-Aviv utilise actuellement les première et deuxième méthodes de la société.

Si les clients préfèrent payer en espèces, ils peuvent utiliser les terminaux de paiement situés dans le magasin, explique Peled, où les articles ne doivent pas être scannés. Le système de Trigo Vision identifie les marchandises dans le panier, la main ou le sac – sans identifier le client, souligne-t-il – et les affiche sur un écran. Les clients peuvent alors payer en espèces ou à crédit.

Chaque magasin peut sélectionner la méthode qu’il préfère utiliser par ses clients ou même adopter plusieurs options.

L’option cash est potentiellement une réponse au contrecoup reçu par Amazon Go pour son système sans numéraire. Aux États-Unis, la ville de Philadelphie a adopté une loi qui oblige toutes les entreprises à accepter les paiements en espèces. Des lois similaires sont à l’étude à San Francisco, Chicago, Washington et New York, selon des informations rapportées.

Gabay a déclaré que l’un des meilleurs aspects de Trigo Vision est de chercher à avantager le détaillant et le client. « La raison pour laquelle les détaillants choisissent notre solution est que nous essayons d’éliminer la logistique qui leur rendra la vie plus difficile. »

SuperSmart est une autre jeune entreprise israélienne de technologie de vente au détail travaillant dans le secteur de la caisse virtuelle, basée à Rosh Haayin. En janvier 2019, elle a été rebaptisée «SuperSmart powered by Bizerbra», en raison de son partenariat avec Bizerbra, un fournisseur allemand de technologies de pesage, de découpage en tranches et d’étiquetage.

Fondée en 2014, l’équipe de développeurs de logiciels, d’experts en algorithmes et de dirigeants du secteur de la vente au détail de Supersmart crée divers produits destinés aux clients et aux détaillants.

Supersmart travaille actuellement avec deux chaînes de supermarchés, la société israélienne Osher Ad et le détaillant allemand Metro Group.

Souhail Ftouh