Le Mossad, l’Agence nationale israélienne de renseignement, a aidé le Danemark à déjouer une série d’attaques terroristes musulmanes sur le sol danois, ont rapporté samedi les médias.

La police du Danemark a arrêté 20 terroristes musulmans impliqués dans la préparation d’une attaque terroriste majeure lors d’une série de raids antiterroristes à travers le pays dans une série de raids antiterroristes à travers le pays le 11 décembre.

Selon la police, les enquêteurs ont mené une action «globale et coordonnée» à plusieurs adresses à travers le pays pour déjouer une attaque terroriste islamiste majeure. Des algériens, des syriens, des tunisiens et un égyptien sont impliqués.

L’inspecteur en chef de la police de Copenhague, Joergen Bergen Skov, a déclaré qu’un certain nombre de terroristes arrêtés seraient inculpés en vertu des lois sur le terrorisme du pays.

« Certains ont acheté des objets pour fabriquer des explosifs et ont tenté d’acquérir des armes », a-t-il ajouté.

Skov a déclaré que six services de police à travers le pays avaient fait une descente dans une vingtaine de propriétés. Les descentes et arrestations ont été coordonnées par la police de Copenhague.

Les agences du renseignement israélien ont contrecarré des dizaines d’attentats terroristes par l’Etat islamique et par des groupes financés par l’Iran, dans de nombreux pays du monde entier, en donnant aux autorités locales des informations clés.

L’agence de renseignement du Mossad et la Direction militaire du renseignement ont communiqué des informations ayant permis de déjouer 50 attaques dans 20 pays au cours des trois dernières années.

L’un des pays ayant pu contrecarrer des attaques grâce aux renseignements israéliens était la Turquie, dont le président Recep Tayyip Erdogan est un virulent détracteur d’Israël, notamment sur la question des Palestiniens.

Des renseignements ont été communiqués à la Turquie même quand Erdogan a publiquement vociféré contre Israël ou quand les relations diplomatiques entre les pays étaient officiellement rompues.

En 2017 un renseignement fourni par les services de renseignements israéliens avait permis de déjouer un attentat du groupe djihadiste Etat islamique (EI) contre un avion en Australie.Une unité d’élite de la sécurité militaire a fourni aux autorités australiennes une information qui a conduit à l’arrestation de membres de l’EI qui préparaient une attaque contre un avion de passagers. Le pays de destination du vol n’a pas été révélé.

L’unité israélienne a utilisé une technologie sophistiquée pour rassembler et analyser un renseignement et son action a permis de “sauver des dizaines de vie. En 2017, l’Australie avait annoncé avoir arrêté deux hommes et les avoir inculpés de complot pour faire exploser un avion de la compagnie Etihad Airways des Emirats arabes unis.

Selon la police australienne, l’attentat déjoué avait été planifié par de “hauts membres de l’EI” basés à l’étranger.

En juin 2018 les services secrets israéliens du Mossad ont déjoué un attentat terroriste à Villepinte, en donnant des informations aux autorités françaises, allemandes et belges. L’attaque devait être perpétrée lors de la conférence du Conseil National de la Résistance de l’Iran qui s’est déroulée ce jour-même devant 25 000 personnes.

Deux Belges d’origine iranienne ont été interpellés en possession d’une bombe artisanale. Le cerveau de l’opération, un diplomate iranien de l’ambassade autrichienne de Vienne, a été arrêté en Allemagne

Cela est l’une des multiples actions entreprises par les renseignements de l’Etat juif pour faire face au terrorisme à travers le monde et mettre en échec des attaques terroristes.

Souhail Ftouh

0 0 voter
Évaluation de l'article