Application mobile qui traque les porteurs de virus, scanner mesurant la température à distance, textile pour enrayer l’épidémie, intelligence artificielle pour cartographier l’épidémie… Les entreprises tech israéliennes multiplient les moyens pour combattre le Covid-19. 

La détection du coronavirus prend environ une heure avec les méthodes actuelles, mais une université israélienne a développé une technique qui permet d’analyser rapidement 100 échantillons de patients potentiellement infectés en 15 minutes.

Cette technologie, créée par des chercheurs de l’Université Bar-Ilan, a déjà montré qu’elle pouvait réduire le temps de diagnostic du virus Zika et est actuellement utilisée dans le laboratoire central de virologie du ministère de la Santé, installé à l’hôpital Tel Hashomer, en les environs de Tel Aviv.

Comme l’université israélienne l’a déclaré dans un communiqué, en utilisant la nouvelle technologie développée par le Dr Amos Danielli de la Faculté Alexander Kofkin de Bar-Ilan, « les tests de salive peuvent être analysés en 15 minutes ».

Israël invente aussi un textile pour enrayer l’Épidémie du Coronavirus

Une start-up israélienne pourrait aider à stopper la propagation du #Coronavirus en expédiant des mètres de tissu anti-pathogène pour produire des masques faciaux ou d’autres vêtements destinés aux hôpitaux et des vêtements de protection en Chine.

Les contrevenants aux mesures de quarantaine s’exposent à 7 ans de prison

Les Israéliens surpris en train de violer une mise en auto-quarantaine pendant quinze jours, décidée à l’encontre des personnes s’étant récemment rendues dans l’Est asiatique, risquent jusqu’à sept ans de prison, a averti jeudi le ministère de la Santé.

Si ceux qui contreviennent en toute connaissance de cause à leur quarantaine pourront écoper d’une condamnation maximale allant jusqu’à sept ans de prison, ceux qui la violeront par négligence pourront être sanctionnés d’une peine de trois ans, a fait savoir le ministère dans un communiqué.

Les voyageurs revenant de Chine, de Hong-Kong, de Macao, de Singapour et de Thaïlande sont dans l’obligation de se soumettre à une mise en quarantaine obligatoire de 14 jours dans un contexte d’inquiétudes sur une éventuelle contamination par le coronavirus.

« Le ministère de la Santé considère les membres du public à qui il a été demandé de s’isoler comme des partenaires entiers dans la prévention de la propagation de la maladie en Israël », a dit le communiqué. « Nous sommes sûrs qu’ils montreront un sens de la responsabilité à l’égard des membres de leurs familles, de leurs amis, à l’égard des personnes malades ou vulnérables de la société et qu’ils réduiront le risque des infections ».

Le ministère a appelé à signaler toute personne contrevenant à sa mise en quarantaine via une page internet consacrée au virus.

La législation temporaire, sous les dispositions de l’ordonnance 2020 de Santé publique, rend aussi obligatoire une quarantaine à domicile de 14 jours à tout individu ayant été au contact d’un malade confirmé au cours des deux semaines précédentes.

De plus, Israël a annoncé, lundi, que le pays refusera dorénavant l’entrée à tous les ressortissants étrangers s’étant rendus en Thaïlande, à Singapour, à Hong-Kong et à Macao au cours des 14 derniers jours. Israël avait déjà, à la fin du mois de janvier, émis une interdiction similaires aux citoyens étrangers en provenance de Chine.

Souhail Ftouh