Le gouvernement approuve l’obligation des employeurs israéliens de fournir une assurance maladie pour chaque travailleur palestinien travaillant et séjournant dans le pays.

Le Bureau du Coordonnateur du gouvernement dans les Territoires a publié une déclaration sur les droits des travailleurs palestiniens qui travaillent et séjournent en Israël pendant ces jours conformément aux nouvelles réglementations approuvées par le gouvernement cette semaine en raison de la crise de Coronavirus.

L’employeur israélien et le travailleur palestinien partagent les dépenses résultant de l’octroi d’une assurance maladie au travailleur, de sorte que le montant maximum que l’employeur a le droit de déduire du salaire du travailleur ne dépasse pas 125 NIS par mois.

Pour la première fois, les employeurs israéliens étaient obligés de payer une assurance maladie pour ces travailleurs afin d’obtenir des services médicaux dans les cas non liés à des accidents du travail. Dans le même temps, afin de réduire au minimum l’exposition des travailleurs palestiniens au risque de contracter le coronavirus, les organismes professionnels compétents ont décidé de répartir les travailleurs en groupes de 9 travailleurs chacun, chaque groupe conservant sa formation fixe depuis le stade de l’assimilation des travailleurs jusqu’à leur retour sur les territoires de l’Autorité palestinienne, ce qui permet également le suivi des cas de travailleurs souffrant de coronavirus lorsqu’ils se produisent.

Compte tenu de l’impossibilité du retour quotidien des travailleurs palestiniens dans les zones de Cisjordanie avant l’Aïd Al Fitr, il a été décidé d’obliger les employeurs israéliens à leur fournir un logement et des conditions de logement adéquats selon les détails fournis dans les instructions mentionnées et conformément aux instructions du ministère de la Santé pour faire face à la crise de Coronavirus.

Il a été souligné que les employeurs des secteurs de l’agriculture et de l’industrie ont le droit de déduire des montants spécifiques des salaires de leurs travailleurs en échange du logement et de certaines dépenses supplémentaires, de sorte que ces montants sont déterminés sur la base de plusieurs considérations détaillées dans les fiches d’information relatives aux droits des travailleurs palestiniens publiées par le ministère du Travail, de la Prévoyance sociale et des Services sociaux sur son site électronique.

En conséquence, le major-général coordonnateur du gouvernement des territoires, le major-général Kamel Abu Rokn a fait la déclaration suivante:

«Je suis heureux d’informer les travailleurs palestiniens travaillant à l’intérieur des territoires israéliens, sachant que, grâce à des efforts inlassables, une décision a été adoptée qui oblige les employeurs en vertu de la loi à tenir compte de l’accès des travailleurs à l’assurance maladie et à des conditions de logement adéquates. Je salue la décision qui place les travailleurs palestiniens au centre du cercle d’attention et tient compte de leur sécurité, de leur bien-être et de leur santé. L’unité de coordination gouvernementale dans les territoires travaille sans relâche pour faire en sorte que les travailleurs palestiniens puissent mener à bien leur travail et subvenir aux besoins de leurs familles dans la dignité. Il est décédé sur le site Internet de l’unité de coordination et a été informé de leurs droits. “

Souhail Ftouh

0 0 voter
Évaluation de l'article