Les médias sociaux de Netanyahu s’adressent directement aux Iraniens dans leur langue, le farsi.

Le demandeur d’asile iranien Shay Khatiri a écrit un article d’opinion pour le Jerusalem Post lundi, dans lequel il rend hommage au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour avoir établi des relations positives avec les Iraniens en communiquant avec les citoyens du pays sur les réseaux sociaux dans leur langue maternelle, le farsi.

Il y a environ quatre ans, Netanyahou a commencé à tendre directement la main aux Iraniens en créant un compte Twitter en farsi et en publiant des vidéos qui complimentaient ses citoyens tout en leur disant que leur régime leur cause un désastre. Ces messages sur les médias sociaux, sous-titrés en farsi, ont coïncidé avec la détérioration de la popularité de la République islamique.

Dans une vidéo, le Premier ministre a souligné que les Iraniens réussissent souvent dans le monde entier, mais pas dans leur propre pays, en raison de leur leadership oppressif.

Dans une autre vidéo, Netanyahou déclare qu’il enverra aux Iraniens, par le biais des médias sociaux, des moyens de résoudre leurs problèmes d’eau en utilisant des systèmes économiques.

Il a notamment insisté sur le désir d’Israël de vivre en paix et de coopérer avec le peuple iranien.

Les vidéos du Premier ministre sont devenues virales parmi les Iraniens.

Khatiri a souligné qu’Instagram est la plateforme de médias sociaux la plus populaire auprès des Iraniens pour recueillir des nouvelles. « Chaque fois qu’il y a une histoire sur Israël, la grande majorité des commentaires sont des louanges à Netanyahou et à Israël », a-t-il écrit.

L’écrivain a dit que les Iraniens à l’intérieur de l’Iran « ne se plaignent plus qu’Israël maltraite les Palestiniens ». Au contraire, ils disent qu' »Israël a raison » et sont « fatigués de mourir de faim au profit du Hamas et du Hezbollah ».

Khatiri a dit que « Nétanyahou a déchiffré le code » pour atteindre les citoyens d’un pays dirigé par un régime qui cherche la destruction d’Israël. « Il y a seulement 10 ans, il était inconcevable d’imaginer qu’un Premier ministre israélien, en particulier un Premier ministre du Likoud, puisse jouer ce rôle », a-t-il écrit.

La campagne de Netanyahou sur les médias sociaux en farsi a été interrompue, peut-être jusqu’à ce que le prochain gouvernement israélien soit élu. Il semble qu’il serait avantageux pour tous de reprendre les contacts avec les Iraniens. Cela pourrait conduire à plus de paix au Moyen-Orient.

Traduit de l’anglais – https://unitedwithisrael.org/iranians-fall-in-love-with-israel-as-netanyahu-reaches-out-in-persian/