« A tous les étudiants de l’auditoire aujourd’hui, n’ayez pas peur de vous lever, parce que vous méritez mieux », a déclaré Adela Cojab, activiste pro-israélienne, qui a intenté une action en justice contre l’Université de New York.

Adela Cojab a intenté une action en justice contre le NYU il y a six mois, deux semaines seulement avant l’obtention de son diplôme, ce qui a entraîné l’ouverture d’une enquête contre l’université pour ne pas avoir protégé ses étudiants juifs de harcèlements antisémites, notamment des agressions.

Le NYU a donné à un groupe haineux anti-israélien la plus haute distinction qu’un groupe universitaire puisse obtenir, a-t-elle déclaré lors du sommet du Israel American Council de 2019, samedi soir à Miami, Floride.

Debout aux côtés du président américain Donald Trump, Cojab, une immigrante de Mexico, s’est dite reconnaissante de vivre dans un pays où le Bureau des droits civils prend au sérieux les préoccupations des étudiants juifs. Elle a reçu une ovation debout.