Dans son dernier geste en faveur d’Israël et des Juifs américains, le président américain signera un décret exécutif ciblant l’antisémitisme sur les campus universitaires. “Il mérite notre gratitude”, dit Miriam Adelson, grande philanthrope pro-israélienne.

Le président Donald Trump signera mercredi un décret visant l’antisémitisme sur les campus universitaires, a déclaré la Maison-Blanche.

L’ordonnance, qui est susceptible de susciter des critiques de la part des défenseurs de la liberté d’expression, élargira la définition de l’antisémitisme du gouvernement fédéral et ordonnera son utilisation pour faire respecter les lois contre la discrimination sur les campus universitaires, selon trois responsables américains. Les fonctionnaires ont parlé sous couvert de l’anonymat parce qu’ils n’étaient pas autorisés à dévoiler publiquement le projet.

L’ordre du président permettrait au gouvernement de retenir de l’argent sur les campus jugés biaisés à l’encontre des Juifs.

“L’ordre interprétera effectivement le judaïsme comme une race ou une nationalité, et pas seulement comme une religion, afin d’inciter une loi fédérale pénalisant les collèges et universités considérés comme se dérobant à leur responsabilité de favoriser un climat ouvert pour les étudiants des minorités. Ces dernières années, le mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre Israël a ébranlé certains campus, laissant certains étudiants juifs se sentir malvenus ou attaqués,” dit le New York Times.

Dans l’ordre, Trump devrait dire au ministère de l’Éducation de tenir compte de la définition de l’antisémitisme de l’International Holocaust Remembrance Alliance – qui peut inclure la critique d’Israël – dans l’évaluation des plaintes pour discrimination en vertu du titre VI du Civil Rights Act.

Le titre VI interdit la discrimination fondée sur la race, la couleur et l’origine nationale dans les collèges et universités qui reçoivent des fonds fédéraux. Un fonctionnaire a déclaré que l’ordre de Trump indiquerait clairement que le Titre VI s’appliquera à l’antisémitisme tel que défini par la IHRA. Cette définition dit que l’antisémitisme peut inclure le “ciblage de l’État d’Israël”.

Néanmoins, un deuxième fonctionnaire a insisté sur le fait que l’ordre ne visait pas à limiter la liberté d’expression et ne visait pas à supprimer le mouvement de boycott, de désinvestissement et de sanctions connu sous le nom de BDS qui vise à soutenir les aspirations palestiniennes au statut d’État en refusant d’acheter des produits ou d’investir dans des sociétés israéliennes.

Un troisième fonctionnaire a déclaré que l’ordonnance était une réponse à une augmentation alarmante du nombre d’incidents antisémites sur les campus et signifierait que les étudiants juifs victimes de discrimination en raison de leur religion auraient le même type de recours que les étudiants noirs qui sont victimes du racisme.

La Coalition juive républicaine s’est félicitée de cette décision, le président du groupe, l’ancien sénateur Norm Coleman, la qualifiant de “moment historique et important pour les Juifs américains” et saluant Trump comme “le président le plus pro-juif ” de l’histoire de la nation.

Le président américain Donald Trump décerne la Médaille de la liberté à Miriam Adelson lors d’une cérémonie à la Maison Blanche, le 16 novembre 2018. (AP/Andrew Harnik)

Présentant le président américain Donald Trump au sommet du Conseil américain d’Israël de 2019 à Miami, en Floride, samedi soir, le Dr Miriam Adelson, médecin et philanthrope pro-israélien de premier plan avec son mari Sheldon, a qualifié le dirigeant américain “d’ ami n°1 de l’Etat d’Israël”.

L’année dernière, Trump a décerné à Adelson la Médaille de la liberté lors d’une cérémonie à la Maison-Blanche.

“Peut-être plus que quiconque dans le monde agité et divisé d’aujourd’hui, le président Trump mérite notre gratitude – en tant que fiers Israéliens, en tant que fiers Américains et en tant que fiers Juifs, quelle que soit notre politique”, a dit M. Adelson.

Traduit de l’anglais : https://unitedwithisrael.org/trump-targets-anti-semitism-on-college-campuses-deserves-our-thanks-as-americans-israelis-and-jews/

0 0 voter
Évaluation de l'article