Le restaurant “Shabour” de la star internationale de la cuisine israélienne Assaf Granit a été classé dans le top 3 des meilleurs restaurants de la capitale française, selon un classement effectué par le Figaroscope.

Chaque semaine, le Figaroscope vous conseille 10 bonnes tables de la capitale, piochées parmi les nouvelles adresses comme les valeurs sûres,” décrit le magazine sur son site internet.

Ouvert début septembre 2019 au 19 rue Saint-Sauveur et 26 rue Dussoubs  75002 Paris,le restaurant avait enchanté le monde de la gastronomie parisienne.

De Jérusalem à Londres en passant par Paris, Shabour, son dixième restaurant, le deuxième à Paris après Balagan, est devenu l’un des lieux les plus prisés de Paris, avec une cuisine et des plats raffinés d’inspiration israélienne.

Un nouveau restaurant qui a enchanté le monde de la gastronomie parisienne.

Star en Israël, Le chef cuisinier israélien Assaf Granit a, en une dizaine d’années, exercé à Jérusalem et Londres. Le 9 septembre 2019, il ouvrait son dixième restaurant, à Paris : Shabour, (« cassé » ou « gueule de bois » en hébreu ») situé 19, rue Saint-Sauveur, dans le 2e arrondissement.

Il s’agit là de son deuxième établissement parisien, plus intimiste et précieux que le premier, Balangan (9, rue d’Alger, dans le 1er arrondissement), qui a ouvert il y a quelques années. Dans les deux cas, l’idée restait tout de même de créer un « invisible pont » entre Jérusalem et Paris.

L’ouverture de Shabour (à prononcer shavour en hébreu) a, semble-t-il, enchanté le monde de la gastronomie parisienne. Décrite comme la table « la plus sexy, foodie, enthousiasmante et iconoclaste de la rentrée » par le site DoItInParis, il est, avec ses « repas-tremblement de terre », le « restaurant de l’année » pour L’Officiel.

Il y a tout juste un mois, Assaf Granit avait reçu le prix du meilleur chef à Paris lors d’un concours organisé par Pudding magazine. Granit, dont les tables à Jérusalem et Londres ne désemplissent pas, s’affirme comme l’un des chefs mondiaux les plus remarquables de sa génération.

“Je ne sais pas comment le digérer”, a déclaré Granite. “Je n’ai vraiment pas de mots, et je suis généralement une personne qui a beaucoup à dire,” a-t-il affirmé.

Assaf Granit, 41 ans, présentateur de l’émission « Kitchen Nightmare » en Israël (adaptation du show culinaire de Gordon Ramsay en Angleterre et de Philippe Etchebest en France), a ouvert son premier restaurant en 2009, Machneyuda, au marché Mahane Yehuda à Jérusalem, devenu une référence. Il s’est associé dans cette nouvelle aventure avec les chefs Uri Navon et Dan Yosha, et Tomer Lanzman à la direction.

« Avec mes associés, nous en avions assez de ces établissements où tout est mécanique, où les serveurs n’en ont rien à faire des clients, explique-t-il. Nous, nous voulions qu’ils se sentent comme chez leur grand-mère, parce qu’une grand-mère, ça se met toujours en quinze pour faire plaisir. Nous avons décoré selon notre goût, mis la musique qu’on aimait et opté pour une cuisine ouverte afin de faciliter les échanges. »

Parmi les associes de Assaf Granit, on note Dan Yosha, Uri Navon et Tomer Lanzman.

Les réservations sont disponibles (uniquement) en ligne.(1)

Souhail Ftouh

(1)Du pain cuit dans une branche d’olivier et relevé au za’atar (8 €), un œuf poché fumé au thé servi dans une écume de tahini avec des œufs de saumon et caviar (13 €), ou encore du poulpe grille? sauce harissa et son jardin de pe?che et babba ganoush ou des tortellini au chorizo, machluta, labane et pignons de pin, et une sauce spicy (22 €). Un menu « melting-pot à l’image d’Israël ».

5 1 voter
Évaluation de l'article