Israël a salué l’adoption par Chypre, mercredi, de la définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA), qui cite diverses accusations anti-israéliennes comme exemples d’antisémitisme.

Par Arye Green, TPS

Thessalia Shambos, l’ambassadrice de Chypre en Israël, a annoncé que la décision de son pays de rejoindre l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA) réaffirme le ferme engagement de Chypre “à combattre toutes les formes d’antisémitisme”.

Shambos a fait ses commentaires après que Chypre ait demandé le statut d’observateur auprès de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA).

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yisrael Katz, a félicité Chypre pour cette démarche, la qualifiant de “pas important dans la lutte contre toutes les formes d’antisémitisme, y compris l’antisionisme”.

L’ambassadeur d’Israël à Chypre, Sammy Revel, a également salué cette décision, notant qu’elle est particulièrement importante à la lumière de la menace croissante de l’antisémitisme.

“Décision importante du gouvernement chypriote d’adopter la définition de l’antisémitisme de l’IHRA. Israël et Chypre travaillent ensemble sur la commémoration de l’Holocauste et la sensibilisation pour combattre l’antisémitisme. La décision est importante au vu des menaces. Nous devons nous souvenir du passé pour assurer l’avenir “, a-t-il écrit sur Twitter.

La définition de l’antisémitisme de l’IHRA définit l’antisémitisme comme “une certaine perception des Juifs, qui peut être exprimée sous forme de haine envers les Juifs”. Les manifestations rhétoriques et physiques de l’antisémitisme sont dirigées contre des personnes juives ou non juives et/ou leurs biens, contre des institutions communautaires juives et des installations religieuses”.

L’IHRA déclare que les exemples d’antisémitisme comprennent le déni au peuple juif de son droit à l’autodétermination en affirmant que l’existence d’un État d’Israël est une entreprise raciste, en comparant Israël à l’Allemagne nazie et en lançant des accusations contre les citoyens juifs de divers pays, selon lesquelles ils sont plus loyaux envers Israël qu’envers leur propre pays.

Chypre est devenu le 17ème pays à adopter la définition de l’antisémitisme de l’IHRA après la France et le Portugal au début du mois.

L’IHRA compte 34 pays membres et sept pays observateurs. L’adhésion a l’IHRA est conditionnée par l’adhésion des pays à la Déclaration de Stockholm sur l’éducation, la mémoire et la recherche sur l’Holocauste du 28 janvier 2000, ainsi que par plusieurs autres conditions.

0 0 voter
Évaluation de l'article