Le prince héritier émirati, Mohammed bin Zayed, et le Premier ministre Benyamin Netanyahu.

Les médias arabes ont rapporté qu’une délégation de hauts fonctionnaires du ministère israélien de la Justice s’était rendue aux Émirats arabes unis pour participer à une conférence internationale sur la lutte contre la corruption à Abu Dhabi.

Le journal israélien “Yediot Aharonot” a rapporté que Dina Zilber, le procureur général adjoint, dirigeait la délégation israélienne qui comprend de hauts responsables de la section pénale et internationale du ministère public israélien.

Les Émirats arabes unis accueillent la “huitième Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption” du lundi 16 décembre au vendredi 20 décembre.

Selon le journal émirati Al Bayan, la conférence se tient au Centre international des expositions d’Abu Dhabi et elle est organisée par le Bureau d’audit émirati, avec la participation d’environ 3 000 personnes de 185 pays.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a annoncé début décembre 2019 qu’une délégation officielle se rendait à Dubaï pour assister à une réunion préparatoire des participants internationaux Expo 2020.

Il convient de noter que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré en octobre dernier, lors de la session hebdomadaire du cabinet, que la participation d’Israël à l’exposition à Dubaï “reflétait les progrès de la normalisation avec les pays arabes sur le terrain”.

 Selon le directeur général du ministère des Affaires étrangères, Yuval Rotem, la salle d’exposition offrira au visiteur une expérience multimédia interactive qui affiche “l’esprit et la culture israélienne” dans divers domaines, que ce soit l’eau, la médecine ou les technologies de l’information.

 “La présence semi-diplomatique de l’aile israélienne à Dubaï est l’une des nombreuses évolutions qui ont un effet cumulatif”, a déclaré Dorie Gold, ancien directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères.

Gold a également souligné la participation à des compétitions sportives et l’ouverture d’un bureau pour un représentant israélien à l’Organisation internationale des énergies renouvelables en 2015, basée dans l’émirat d’Abu Dhabi. Il ajouté: “Ce n’est pas une normalisation, mais un renforcement de la présence israélienne”.

Souhail Ftouh

0 0 voter
Évaluation de l'article