Tower Semiconductor Ltd., fabricant de capteurs de caméra et de puces sans fil basé en Israël et coté au Nasdaq, développe sa puce spéciale pour l’industrie médicale.

 La puce, développée sur la base de la plate-forme RFCMOS 65 nm de Tower, est un dispositif microfluidique Bio / CMOS destiné au diagnostic moléculaire in vitro. 

Le dispositif, destiné aux analyses de sang, peut servir pour les tests de dépistage sérologiques pour savoir si une personne qui a été exposée au Covid-19 a développée des défenses immunitaires.

Ce dispositif technologique révolutionnaire permet de réaliser des tests sur site, dans le laboratoire clinique lui-même, sans qu’il soit nécessaire d’envoyer des échantillons de sang pour obtenir des résultats. 

En outre, une prise de sang minimale est nécessaire pour obtenir un diagnostic complet, ce qui en fait un système extrêmement efficace, qui permet de gagner du temps et de réaliser des économies, tout en permettant d’obtenir des résultats extrêmement précis et complets dans un délai très court et avec un effort minimal.

La plate-forme et les systèmes CMOS microfluidiques d’Axbio devraient fournir des technologies de pointe dans de nombreuses applications liées à la santé, telles que le diagnostic moléculaire, la découverte de médicaments, la biopsie liquide, la microbiologie, l’agriculture et les sciences de l’environnement.

Pour répondre à la volonté du gouvernement de développer les tests de dépistage sérologique du coronavirus, Tower Semiconductor Ltd, a développé un test de dépistage innovant. L’objectif est de savoir si une personne qui a été exposée au Covid-19 a développé des défenses immunitaires. Actuellement, les tests de dépistage rapides, appelés PCR, permettent de savoir si un malade est infecté à l’aide d’un écouvillon enfoncé dans une narine.

Le test développé par l’entreprise se veut plus simple et efficace que le test PCR. Il consiste, à partir d’une goutte de sang, de savoir si le malade a développé des anticorps protecteurs. 

Les tests en développement visent à chercher la trace d’une infection passée, chercher la trace d’anticorps protecteurs contre le virus et ces anticorps qui neutralisent et attaquent les protéines importantes du virus.

Avant de mettre sur le marché un dépistage sérologique, l’entreprise a besoin de 3 à 4 mois de développement avant les étapes de validation. 

La firme ne s’arrête pas là puisqu’elle développe également une approche thérapeutique face au Covid-19. Il s’agit d’un collutoire envoyant directement des anticorps de synthèse dans les muqueuses d’un patient afin qu’il soit prémuni contre le Covid-19. L’entreprise développe les deux projets simultanément pour lutter contre la pandémie.

Souhail Ftouh

0 0 voter
Évaluation de l'article