Enes Kanter, des Boston Celtics, qui a fait l’objet de menaces de mort de la part du dictateur antisémite turc Recep Tayyip Erdogan, a dénoncé les violentes attaques contre la communauté juive aux États-Unis.

La star de la NBA des Boston Celtics, Enes Kanter, a tweeté dimanche son soutien à la communauté juive américaine. Le tweet faisait suite à des rapports quotidiens faisant état de violentes attaques antisémites, dont cinq Juifs poignardés par un homme brandissant une machette lors d’une fête de Chanukah à Monsey, New York, samedi.

Kanter n’est pas étranger à la haine. L’expatrié turc d’origine suisse critique vivement l’intolérance du président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a transformé l’Etat jadis moderne en un pays islamique extrême.

“Quand je dis quelque chose, ça devient viral – et ils détestent ça, le gouvernement turc déteste ça”, a déclaré Kanter, selon CBC News du Canada la semaine dernière.

En janvier, Kanter ne s’est pas rendu en tant que joueur de la NBA à un match à Londres parce qu’il craignait d’être assassiné en raison de son opposition publique à Erdogan.

“Je n’ai pas de foyer en ce moment”, a dit Kanter, selon la CBC. “Si j’étais ailleurs qu’en Amérique, au Canada, je crois que ma vie serait en danger car je reçois des menaces de mort presque tous les jours.”

La star du basket-ball s’est vu refuser son passeport turc et interdire l’entrée dans son pays en 2017. Il est un “fugitif” en raison de son soutien au mouvement de Muhammed Fethullah Gülen, qui promeut la démocratie et la modernité et rejette la philosophie politique islamiste. Le régime de Erdogan considère le mouvement Gülen comme une “organisation terroriste” et a émis un mandat international “notice rouge” pour l’arrestation de Kanter.

Kanter et Gülen vivent maintenant tous deux aux Etats-Unis par crainte des répercussions de leurs positions politiques et de leur plaidoyer.

La semaine dernière, Kanter a voyagé avec son équipe au Canada, la première fois qu’il a quitté l’Amérique depuis sa visite à Toronto en novembre 2018, selon le NY Post.

Il est arrivé vêtu d’un t-shirt noir avec une inscription blanche qui disait “Liberté pour TOUS”. Il écrit souvent “liberté” sur ses chaussures de basket quand il joue.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a assuré à Kanter qu’il ne serait pas arrêté à son entrée au Canada au mépris de “l’avis rouge” que la Turquie a déposé contre lui.

“Je joue dans la NBA pour qu’ils sachent ce qui se passe dans ma vie, mais j’essaie d’utiliser ma plateforme pour être la voix de tous ces innocents qui n’ont pas de voix”, a déclaré Kanter, selon CBS.

Traduit de l’anglais : https://unitedwithisrael.org/turkish-nba-star-stands-up-for-jewish-brothers-and-sisters

0 0 voter
Évaluation de l'article