Les manifestants iraniens refusent de suivre aveuglément la haine vicieuse de leurs dirigeants envers l’État juif.

Les étudiants de l’université de Téhéran en ont assez des dictateurs, des mollahs et du mépris de la démocratie et de la liberté.

Ils s’opposent à la République islamique tyrannique en refusant de piétiner les drapeaux israélien et américain, un élément essentiel des rassemblements pro-régime.

En fait, ces manifestants crient “honte” quand les gens marchent sur les drapeaux !

0 0 voter
Évaluation de l'article