Alors que le coup d’envoi de la fête juive de Hanoukka a été donné pour 8 jours de festivités, des dirigeants du monde entier ont envoyé leurs bons voeux, accompagnés de messages de soutien dans la lutte contre l’antisémitisme.

Le Président américain Donald Trump a  souhaité un joyeux Hanoukka aux peuple juif et profité de l’occasion pour évoquer la relation entre l’Amérique et l’Etat hébreu, qui, a-t-il dit, n’a jamais été meilleure.

« Alors que la communauté juive se rassemble pour célébrer ce moment spécial et sacré, nous nous rappelons du message divin d’espoir, de miséricorde et d’amour. »

« Au fil des huit prochains jours, chaque bougie qui sera allumée sur la menorah envoie au monde le message que la lumière et la justice brilleront toujours plus fort que la haine et l’oppression », a-t-il dit dans un communiqué.

« Aujourd’hui, la relation entre les Etats-Unis et Israël, l’un de nos alliés et amis les plus précieux, est plus forte que jamais. Nous continuerons à nous tenir aux côtés du peuple juif pour défendre le droit accordé par Dieu à pratiquer la religion librement et ouvertement. »

Le 11 décembre 2019, la Maison Blanche a organisé une fête de Hanoukka pendant laquelle Trump a signé un décret visant l’antisémitisme sur les campus universitaires.

« Cette action montre clairement que la section VI de la Loi sur les droits civils, qui interdit le financement fédéral des universités et autres institutions qui se livrent à la discrimination, s’applique aux institutions qui font le trafic de la haine antisémite », a déclaré M. Trump avant de signer le document.

Les Juifs aux USA peuvent installer leur hanoukkia ou leur menorah à la fenêtre et dire au monde qu’ils sont Juifs et fiers de l’être. Et c’est particulièrement important en ce moment, parce que ces dernières années n’ont pas été faciles pour les Juifs en Europe. Dans les médias, dans les rues, et notamment sur internet, les antisémites ont, en nombre alarmant, été enhardis à sortir de sous leurs rochers et commencé, une fois de plus, à répandre leur haine toxique.

L’ambassade des Emirats arabes unis à Washington a publié un message à l’adresse de la communauté juive, tout comme l’ambassade émiratie au Royaume-Uni.

Le ministère des Affaires étrangères israélien a publié dimanche sur Twitter une vidéo en anglais expliquant l’histoire de la fête, ses traditions et ses coutumes.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et l’ambassadeur américain en Israël David Friedman ont marqué le premier allumage au mur Occidental à Jérusalem.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré dans un communiqué : « Toutes mes sincères félicitations à nos citoyens juifs à l’occasion de Hanoukka. »

Erdogan, proche du groupe terroriste palestinien du Hamas et fervent critique d’Israël, a ajouté que la Turquie « considère les différences comme une richesse et refuse de faire une distinction entre les religions, les langues et les races ».


« Ceci dit, je félicite l’ensemble de la communauté juive à l’occasion de Hanoukka et leur souhaite joie et bonheur
», a-t-il dit.

La fête marque l’une des plus grandes victoires de l’histoire juive. Un petit groupe de Juifs, emmenées par Judah le Macchabée, a vaincu les Séleucides qui régnaient sur la Terre Sainte et re-sanctifié le Temple de Jérusalem profané.

Selon la tradition, lorsqu’ils ont tenté de rallumer la Menorah du Temple, ils n’ont trouvé qu’une fiole d’huile suffisante pour un allumage. Elle a miraculeusement brûlé 8 jours, le temps de fabriquer davantage d’huile.

Certes,cette fête célèbre une victoire militaire et politique. Cependant, les Sages rédacteurs du Talmud, y ont vu avant tout une fête de la lumière, symbole de vie et de bonheur. Hanouka a cette portée symbolique très forte, il s’agit de fêter la victoire de la lumière sur les ténèbres, au sens propre comme au sens figuré.

La communauté juive porte aujourdhui le flambeau de l’espoir. Les synagogues sont des points de chute pour les réfugiés, elles accueillent les sans-abris et récoltent des fonds pour les organisations caritatives.

Au regard de ces idéaux et de ces valeurs, l’antisémitisme est notre ennemi commun.

Souhail Ftouh

0 0 voter
Évaluation de l'article