Le ministre israélien de la Justice Gideon Sa’ar a entamé, le 26 juilllet 2022, une visite officielle au Maroc, au cours de laquelle il doit signer un protocole de coopération judiciaire entre les deux pays.

L’ambassadeur d’Israël au Maroc, David Govrin, a tweeté : “Nous souhaitons la bienvenue à M. Sa’ar, pour sa première visite officielle au Maroc, à l’invitation de son homologue marocain, M. Abdellatif Wehbe”.

Et d’ajouter : “Les deux parties devraient signer une déclaration commune pour la coopération judiciaire entre les deux pays afin de moderniser et de numériser les systèmes judiciaires.”

Govrin a également annoncé une autre visite imminente, celle du ministre de la coopération régionale Issawi Freij, au cours de laquelle il “rencontrera plusieurs ministres marocains.”

Aviv Kohavi, chef d’état-major général de l’armée israélienne, s’est rendu au Maroc la semaine dernière et a discuté de projets communs dans le domaine des industries de la défense.

En décembre 2020, Israël et le Maroc ont annoncé la reprise des relations diplomatiques bilatérales, après que celles-ci furent gelées par Rabat suite au déclenchement de la deuxième intifada palestinienne en 2000.

Le Maroc est le quatrième pays arabe à consentir à une normalisation des relations avec Israël depuis 2020.

Gideon Saar, ministre israélien de la Justice: «Merci sa majesté le Roi»

« Bonjour le Maroc! Le peuple juif et le Maroc, puis l’État d’Israël et le Maroc, ont des liens chaleureux et profonds », a écrit le ministre israélien de la Justice Gideon Saar, en introduction d’une tribune publiée le 25 juillet chez nos confrères de L’Observateur du Maroc et Al Ahdath Al Maghribia.

« En Israël, les immigrants marocains se souviennent, affectueusement, de leur histoire dans le royaume et prennent plaisir à entretenir de solides relations avec le gouvernement marocain et avec leur patrimoine singulier. Les juifs auront toujours une place dans leur cœur pour le Maroc », a estimé le responsable israélien actuellement au Maroc pour une visite de travail.

Et de rappeler qu’en 1977, le roi Hassan II avait « amené le ministre israélien de la Défense, Moshe Dayan, à rencontrer l’émissaire et conseiller personnel du président égyptien Sadate », ce qui a permis une « percée diplomatique, conduisant finalement à un contact direct entre Israël et l’Égypte, culminant avec la visite historique du président Sadate en Israël ».

Dans sa tribune, Gideon Saar a aussi tenu à « remercier Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour avoir bien voulu parrainer le processus de réorganisation des communautés juives au Maroc et pour l’inclusion des études juives dans le cursus national », mais aussi pour « avoir récemment approuvé trois nouvelles institutions visant à protéger les traditions juives marocaines, tant dans le royaume qu’à travers le monde ».

Le ministre israélien a aussi exprimé sa « gratitude » au souverain pour » avoir lancé un projet de réhabilitation pour des centaines de sites juifs à travers le royaume – une action sans précédent dans la région ».

Le responsable de l’Etat hébreu a par ailleurs assuré que « Israël tient à élargir et à approfondir » ses liens avec le Maroc « pour le bien des deux peuples – économiquement, culturellement et dans les domaines du droit, de la justice et de la sécurité ».

Selon lui, « cette amitié, enracinée dans une culture commune et la foi en les voies de la paix et de la justice, continuera à nous guider, ensemble, vers de nouveaux sommets et de plus grandes réalisations ».

Gideon Saar est arrivé au royaume le 25 juillet sur invitation de son homologue marocain Abdellatif Ouahbi. Les deux responsables vont signer un accord de coopération portant sur des aspects judiciaires dont la modernisation et la numérisation des tribunaux.

Le ministre israélien de la Coopération régionale, Issawi Frej, est également en visite officielle au Maroc depuis le 24 juillet.

Souhail Ftouh

0 0 votes
Évaluation de l'article