Israël et les Emirats Arabes Unis signeront un accord de normalisation des relations lors d’une cérémonie à la Maison Blanche le 15 septembre. Les délégations des deux pays seront conduites par le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre émirati des affaires étrangères Sheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, le frère du prince héritier d’Abu Dhabi. Parallèlement, le président américain Donald Trump a été nommé pour le prix Nobel de la paix 2021 pour ses efforts de médiation de la paix entre Israël et les Émirats arabes unis.

Je suis fier de me rendre à Washington la semaine prochaine, à l’invitation du président Trump,
et d’assister à la cérémonie historique de la Maison Blanche pour établir l’accord de paix entre Israël et les Emirats Arabes Unis !

De nombreux diplomates arabes, y compris de pays qui n’ont pas de liens formels avec Israël, devraient assister à la cérémonie, afin de montrer que l’accord bénéficie d’un large soutien.

Entre-temps, les dirigeants palestiniens ont adouci leurs critiques sur l’accord de normalisation avant la réunion de la Ligue arabe au Caire mercredi, au cours de laquelle l’accord sera débattu. Un projet de résolution présenté par l’envoyé palestinien ne comporte pas d’appel à condamner les Émirats ou à agir contre eux. Mardi, le président palestinien Mahmoud Abbas a émis des instructions interdisant toute déclaration ou action offensive à l’encontre des dirigeants arabes, y compris les dirigeants des Emirats Arabes Unis.

Ce ton est un changement marqué, puisque le 13 août, Abbas a qualifié la normalisation de “trahison” et de “coup de poignard dans le dos de la cause palestinienne”.

Traduit de l’anglais: https://honestreporting.com/ibn-20200909-israel-uae-hamas-covid-19/

4 1 voter
Évaluation de l'article