Le ministère israélien des Affaires sociales a lancé une initiative “sans précédent” pour permettre aux personnes âgées bloquées chez eux par le coronavirus de se nourrir.L’Etat distribue des repas à 75 000 personnes âgées placées en confinement. Chaque personne âgée reçoit aussi un appel téléphonique quotidien de la part d’un employé des services sociaux.

L’Etat juif a massivement élargi un programme de distribution de repas aux personnes âgées bloquées chez elle en raison de la pandémie de coronavirus.

Il y a deux semaines, il avait commencé à fournir des repas à environ
30 000 seniors qui se rendent habituellement dans des centres d’accueil de jour ou dans des clubs dorénavant fermés en raison de la crise sanitaire.

Depuis cette semaine, agissant à partir des données offertes par les départements des services sociaux régionaux et municipaux ainsi que par l’Institut d’assurances national, il a envoyé 45 000 repas supplémentaires vers 483 points de collecte de tout le pays. De là, les colis ont été recueillis par des employés des services sociaux locaux et par des bénévoles, puis distribués aux domiciles des personnes âgées.

25 000 personnes seront rajoutées sur les listes et ce chiffre continuera à croître après cela.

Le ministère utilise le réseau des entreprises de restauration qui fournissent habituellement les repas aux établissements scolaires.

Les écoles sont fermées depuis plus d’une semaine en raison du coronavirus.

Tzipi Nachshon-Glick, en charge des personnes âgées au ministère, a indiqué que le projet de distribution de repas était « sans précédent » en termes d’ampleur. L’initiative va se développer au cours des prochains jours et des prochaines semaines, a-t-elle clamé.

« Nous irons vers tous ceux qui le veulent et nous leur apporterons des repas », a-t-elle dit.

Des nutritionnistes supervisent les menus. En plus des repas, qui peuvent être réchauffés au four au micro-ondes, chaque personne âgée reçoit un appel téléphonique quotidien de la part d’un employé des services sociaux.

Dans la ville de Modiin, située entre Jérusalem et Tel Aviv, les services sociaux et les bénévoles de la municipalité travaillent main dans la main avec Barkai, créé en 2012 pour permettre aux rabbins israéliens de développer leurs compétences de leadership pastorales et communautaires, en plus d’approfondir leurs apprentissages religieux et leurs capacités d’enseignement.

La cofondateur de Barkai, le rabbin David Fine, explique qu’avec dix rabbins qui ont été formés par l’association à travers toute la ville (ils sont 80 dans tout le pays), le groupe incarnait un réseau naturel en termes de collaboration avec la ville.

Amit Baron, administratrice de l’organisation Barkai qui aide à coordonner la livraison des repas
L’Etat distribue des repas à 75 000 personnes âgées placées en confinement

L’administratrice de Barkai, Amit Baron, qui coordonne la logistique pour la distribution des repas, a indiqué que les membres des dix synagogues des rabbins s’étaient rassemblés après l’apparition de l’épidémie et qu’ils avaient décidé de créer une enveloppe de protection pour les plus anciens.

Ils ont contacté l’un des maires-adjoints de Modiin, qui les a mis en contact avec le département des services sociaux.

Après cela, Barkai s’est préparé via Facebook et des groupes WhatsApp en recrutant des bénévoles issus des treize quartiers de Modiin, s’assurant qu’il y aurait parmi eux des personnes capables de s’exprimer en différentes langues – en partant de l’anglais et de l’allemand et en passant par l’espagnol ou par le portugais.

Les bénévoles, chargés de livrer des repas à environ 200 personnes du troisième âge, ont reçu des instructions strictes de la part du ministère de la Santé qui les a appelés à se laver les mains avant et après chaque livraison, à téléphoner aux destinataires des colis pour annoncer leur arrivée imminente et à conserver une distance d’au-moins 2,5 mètres à l’ouverture des portes des appartements et des maisons.

Chaque bénévole porte une veste spéciale pour être aisément identifié.

Selon Baron, « nous avons travaillé jour et nuit pour mettre en place l’équipe de bénévoles et la municipalité a travaillé très dur pour composer la liste des personnes âgées, en s’adressant à chacune d’entre elles. Un travail très rigoureux a été effectué. »

Souhail Ftouh

0 0 vote
Article Rating