Le ministère israélien de la Santé a intensifié ses efforts pour publier des informations à jour en arabe sur le nouveau coronavirus. Israël lance aussi une appli avec toutes les infos sur le Coronavirus.

Le ministère de la Santé a également engagé une société de relations publiques pour gérer ses affaires médiatiques en arabe, comme la communication avec les sites d’information et les stations de radio arabophones.

Mervat Ashkar, qui travaille avec la société de relations publiques engagée par le ministère, a déclaré qu’elle et son équipe travaillaient 24 heures sur 24 pour fournir des mises à jour en arabe.

Ashkar a déclaré qu’elle et ses sept collaborateurs recevaient une « immense » quantité d’informations, les obligeant à traduire celles qu’elle dit être « importantes » pour le public arabe.

« Nous ne publions pas d’informations sur chaque personne malade », a-t-elle déclaré lors d’un appel téléphonique, soulignant que de nombreux patients viennent d’endroits que la plupart des Arabes ne fréquentent pas. « Nous traduisons ce que notre public doit savoir ».

Plusieurs députés de la Liste arabe unie ont contacté le ministère, lui demandant de rendre les informations essentielles plus accessibles en arabe. Peu de temps après, le ministère de la Santé a réagi et mis à jour ses consignes sur son site en arabe.

Moshe Bar Siman-Tov, le directeur général du ministère de la Santé, travaille pour rendre les informations en arabe plus accessibles.

« Le ministère doit s’assurer que nous avons accès à toutes les informations en arabe ».

 

Le porte-parole du ministère de la Santé, Eyal Basson, encourage aussi des professionnels arabes de la santé publique en la matière pour rendre des  informations en arabe sur les déplacements des personnes diagnostiquées.

Le ministère de la Santé a lancé une nouvelle application pour smartphone destinée à aider la population à rester informé sur le coronavirus COVID-19 et sa propagation en Israël.

 

CoronApp comprend notamment des mises à jour des directives de santé publique, les règles de quarantaine et des rapports sur les lieux visités par les patients contaminés. Baptisée CoronApp, l’application est disponible à la fois pour Android et iOS.

 

La CoronApp, est une application israélienne pour smartphone affiliée au ministère de la Santé, offre plus de détails en hébreu et arabe sur l’épidémie en Israël.

L’application fourni des informations sur les lieux où les personnes infectées se sont rendues.

Elle comprend des mises à jour des directives de santé publique, des annonces du ministère sur les dernières restrictions, limitations et exigences en matière de quarantaine, une option pour signaler une auto-quarantaine, des informations sur les lieux visités par les patients récemment diagnostiqués avant leur mise en quarantaine, des questions soumises par les utilisateurs et les réponses des fonctionnaires du ministère, et plus encore.

L’application est actuellement disponible avec des menus en anglais, en arabe et en hébreu.

Esti Shelly, directrice de la santé numérique au sein du ministère, a déclaré à la Douzième chaîne que « les outils numériques sont indissociables de la capacité à faire face à l’épidémie de l’agent pathogène en Israël ».

Israël compte actuellement 435 coronavirus diagnostiqués, et des milliers de personnes sont placées en isolement pendant 14 jours en raison d’une exposition potentielle aux malades ou à leur retour de nombreux pays considérés comme potentiels foyers.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que, dans le but de contenir l’épidémie de coronavirus, le gouvernement pourrait commencer à infliger des amendes aux personnes ayant enfreint les directives du ministère de la Santé. Il a néanmoins ajouté qu’il ne voulait pas mettre en place un confinement total du pays.

Le gouvernement a appelé à une fermeture partielle, avec de sévères limites concernant les rassemblements publics, mais laissant les Israéliens libres de quitter leurs maisons et de voyager si né

Le ministère israélien de la Santé a intensifié ses efforts pour publier des informations à jour en arabe sur le nouveau coronavirus. Israël lance aussi une appli avec toutes les infos sur le Coronavirus.

Le ministère de la Santé a intensifié ses efforts pour publier des informations à jour en arabe sur le nouveau coronavirus.  

Il a également engagé une société de relations publiques pour gérer ses affaires médiatiques en arabe, comme la communication avec les sites d’information et les stations de radio arabophones.

Mervat Ashkar, qui travaille avec la société de relations publiques engagée par le ministère, a déclaré qu’elle et son équipe travaillaient 24 heures sur 24 pour fournir des mises à jour en arabe.

Ashkar a déclaré qu’elle et ses sept collaborateurs recevaient une « immense » quantité d’informations, les obligeant à traduire celles qu’elle dit être « importantes » pour le public arabe.

« Nous ne publions pas d’informations sur chaque personne malade », a-t-elle déclaré lors d’un appel téléphonique, soulignant que de nombreux patients viennent d’endroits que la plupart des Arabes ne fréquentent pas. « Nous traduisons ce que notre public doit savoir ».

Plusieurs députés de la Liste arabe unie ont contacté le ministère, lui demandant de rendre les informations essentielles plus accessibles en arabe. Peu de temps après, le ministère de la Santé a réagi et mis à jour ses consignes sur son site en arabe.

Moshe Bar Siman-Tov, le directeur général du ministère de la Santé, travaille pour rendre les informations en arabe plus accessibles.

« Le ministère doit s’assurer que nous avons accès à toutes les informations en arabe ».

Le porte-parole du ministère de la Santé, Eyal Basson, encourage aussi des professionnels arabes de la santé publique en la matière pour rendre des  informations en arabe sur les déplacements des personnes diagnostiquées.

Le ministère de la Santé a lancé une nouvelle application pour smartphone destinée à aider la population à rester informé sur le coronavirus COVID-19 et sa propagation en Israël.

CoronApp comprend notamment des mises à jour des directives de santé publique, les règles de quarantaine et des rapports sur les lieux visités par les patients contaminés. Baptisée CoronApp, l’application est disponible à la fois pour Android et iOS.

La CoronApp, cette application israélienne pour smartphone est affiliée au ministère de la Santé, elle offre plus de détails en hébreu et arabe sur l’épidémie en Israël.

L’application fourni des informations sur les lieux où les personnes infectées se sont rendues.

Elle comprend des mises à jour des directives de santé publique, des annonces du ministère sur les dernières restrictions, limitations et exigences en matière de quarantaine, une option pour signaler une auto-quarantaine, des informations sur les lieux visités par les patients récemment diagnostiqués avant leur mise en quarantaine, des questions soumises par les utilisateurs et les réponses des fonctionnaires du ministère, et plus encore.

L’application est actuellement disponible avec des menus en anglais, en arabe et en hébreu.

Esti Shelly, directrice de la santé numérique au sein du ministère, a déclaré à la Douzième chaîne que « les outils numériques sont indissociables de la capacité à faire face à l’épidémie de l’agent pathogène en Israël ».

Israël compte actuellement 435 coronavirus diagnostiqués, et des milliers de personnes sont placées en isolement pendant 14 jours en raison d’une exposition potentielle aux malades ou à leur retour de nombreux pays considérés comme potentiels foyers.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que, dans le but de contenir l’épidémie de coronavirus, le gouvernement pourrait commencer à infliger des amendes aux personnes ayant enfreint les directives du ministère de la Santé. Il a néanmoins ajouté qu’il ne voulait pas mettre en place un confinement total du pays.

Le gouvernement a appelé à une fermeture partielle, avec de sévères limites concernant les rassemblements publics, mais laissant les Israéliens libres de quitter leurs maisons et de voyager si nécessaire.

« Je préfère ces directives », a déclaré Netanyahu dans une interview à la Douzième chaine.

Le Premier ministre a déclaré qu’une grande partie des citoyens – mais pas tous – avaient suivi les instructions du ministère de la Santé.

« Certains membres de la communauté ultra-orthodoxe et certains membres de la communauté ‘minoritaire’ n’écoutent pas les directives », a-t-il dit, utilisant un euphémisme pour désigner les Arabes.

Interrogé sur l’éventuelle mise en place d’amendes contre ceux qui violeraient ces instructions, Netanyahu a répondu « qu’il était possible que nous le fassions ».

Le Premier ministre intérimaire a fait l’éloge de la réponse israélienne au virus, affirmant que les décisions avaient « dirigé [celles du reste du] monde », malgré les sévères critiques de ses opposants politiques, qui ont accusé Netanyahu et son gouvernement de réagir de manière excessive.

Souhail Ftouh