Le Mossad se mobilise aussi pour la sante des israéliens. L’agence d’espionnage a transporté 100 000 kits de test de coronavirus depuis un pays qui n’a pas de relations diplomatiques avec Israël en Asie du Sud-Est et devrait en obtenir des millions de plus, pour le ministère de la Santé.

Lors d’une opération complexe au niveau international, le Mossad  a réussi à acquérir 100.000 appareils de détection du virus du Corona et les amener depuis un pays musulman du Sud-Est en Israël dans la nuit de mercredi à jeudi. L’agence a indiqué qu’elle pourra probablement s’en procurer encore des millions prochainement.

Bien que ne se livrant jamais à des achats, le Mossad a voulu participer à l’effort national et aider à pallier au manque de ce genre d’appareils qui permettent de déceler la maladie et isoler ceux qui en sont atteints.


La mission du Mossad en Asie du Sud-Est liée aux appareils de test était si secrète que même le ministre israélien des Renseignements n’en avait pas connaissance.

Les agents du Mossad à travers le monde ont fait jouer leur professionnalisme et les liens qu’ils ont avec des gouvernement ou des agences sœurs.

L’agence d’espionnage légendaire d’Israël n’est normalement pas chargée des achats mais intervient pour aider les autorités sanitaires.

Le Mossad ne dira pas où les kits ont été achetés mais affirme que des contacts ont été utilisés.

Le Mossad a déclaré qu’il coordonne les besoins avec le ministère et achètera des fournitures conformément aux instructions.

Mercredi, le fondateur du géant des achats en ligne Alibaba Jack Ma a déclaré à l’ambassadeur d’Israël en Chine qu’il fournirait au pays des dizaines de milliers de kits de tests et d’autres fournitures médicales.

Il y a actuellement 20 laboratoires en Israël dédiés aux tests de coronavirus, selon le directeur général adjoint du ministère de la Santé, le professeur Itamar Grotto. Des sites de tests de conduite sont en cours d’installation à Tel Aviv et à Jérusalem pour accroître le dépistage du virus.

Souhail Ftouh