Les Etats-Unis fournissent à la Tunisie trois aérostats d’observation, produits par Raytheon, une compagnie américaine spécialisée principalement dans les domaines des systèmes de défense et dans l’aérospatiale et qui est en partenariat industriel avec plusieurs sociétés israéliennes de défense.

Les Etats-Unis fournissent à la Tunisie des aérostats d’observation.Ces ballons captifs, entièrement équipés (EO/IR, radar, flux vidéo en temps réel), auront pour mission de repérer des groupes djihadistes et de faciliter leur neutralisation, particulièrement le long des frontières de l’Algérie et de la Libye, selon les médias tunisiens.

Ces aérostats équipés de radars, sont des ballons captifs ressemblant à des dirigeables souples, pouvant détecter les terroristes dans les régions montagneuses

Cette plateforme de radar aéroportée devra augmenter les possibilités de surveillance et aidera dans l’observation, l’évaluation et le soutien au-dessus des zones de combats.

Les troupes Américaines utilisent les aérostats pour leur protection dans un programme appelé Rapid Aerostat Initial Development (RAID), comme élément de surveillance permanent protégeant les bases opérationnelles, améliorant la surveillance de jour et de nuit.

La compagnie Raytheon, leader dans le développement des technologies de défenses, est le principal fournisseur pour ce programme qui utilise un aérostat TCOM de 17 mètres (55 pieds) qui vole à 300 mètres d’altitude pour faire de la surveillance avec une sonde infrarouge électro-optique (avec un poids total de 90 Kg).

Une fois relié au «Army Battle Command Systems» (ABCS), le système peut montrer une image opérationnelle complète et la vidéo en streaming émet sur l’Intranet militaire. Un tel service permet des décisions rapides sur le secteur opérationnel. La vidéo en streaming est automatiquement compressée pour s’adapter à la capacité des liaisons de chaque utilisateur. Les différents systèmes peuvent partager l’information et les images les uns avec les autres.

Les aérostats captifs fonctionneront jusqu’à 3 kilomètres (2 milles) d’altitude, fournissant la capacité de détecter jusqu’à 200 kilomètres (124 milles) dans chaque direction. Les systèmes sont conçus pour fonctionner sans interruption pendant 30 jours, reviennent au sol pendant huit heures pour l’entretien et repartent de nouveau pour 30 jours.

Chaque aérostat est attaché à une station mobile d’amarrage reliée à une station de traitement par fibre optique. L’achat en Tunisie d’aérostats, équipés de caméras et de radars, pourraient susciter l’hérésie des groupes anti-israéliens.


Raytheon, partenaire industriel avec plusieurs sociétés israéliennes de défense.

La société américaine « Raytheon », qui fabrique cette plateforme de radar aéroportée, est en partenariat avec Rafael Advanced Defense Systems Ltd, connu sous le nom Rafael, qui une grande firme israélienne pour le développement d’armes et de technologie militaire. Rafael est la deuxième plus grande société de défense d’Israël.

Ce partenariat a abouti au développement du système Dôme de fer (largement connu sous le nom anglais : Iron Dome) qui est un système de défense aérienne mobile.

Raytheon Company et Rafael Advanced Defense Systems Ltd se sont associés depuis 2011 pour commercialiser le système d’armes Iron Dome aux États-Unis. Rafael a développé le Iron Dome original pour fournir une protection contre les roquettes, l’artillerie et les attaques au mortier (1). Il s’agit du système interceptant plus de 1 500 cibles entrantes avec un taux de réussite supérieur à 90% depuis sa mise en service en 2011.

En 2019, Raytheon Missiles & Defence a lancé le système SkyHunter® en coopération avec Rafael en profitant du savoir-faire israélien. Basé sur Iron Dome, SkyHunter peut être produit aux États-Unis pour accroître la disponibilité et la capacité des États-Unis et de ses alliés.

L’entreprise de technologie de défense israélienne Rafael Advanced Defense Systems Ltd, n’est pas la seule qui offre ses technologies pour Raytheon.

Plusieurs des entreprises israéliennes sont fournisseurs de Raytheon. Par exemple, Elbit Systems vend à Raytheon des lasers dichromatiques qui diffusent sur deux longueurs d’onde et sont utilisés pour fabriquer ses charges utiles spéciales installées sur des véhicules aériens sans pilote.

Il y a aussi des coopération de plusieurs années entre l’israélienne Rafael et Raytheon sur les systèmes de défense aérienne, tels que David’s Sling et Iron Dome.

Raytheon a collaboré avec Rafael Advanced Defence Systems, une société militaire israélienne, pour créer le Stunner Terminal Missile Defense Interceptor, qui est le missile guidé à moyenne portée du système David’s Sling. Selon John Patterson, directeur des relations publiques de Raytheon Missile Systems, Raytheon entretient une «excellente relation de travail» avec Rafael.

Raytheon a collaboré avec IMI Systems, une société militaire israélienne qui appartenait auparavant à l’État et est maintenant une filiale d’Elbit Systems, pour développer des mortiers de précision guidés par GPS de 120 mm en 2008. En 2009, Raytheon et IMI Systems ont fabriqué un système similaire, connu sous le nom de Dagger , que les deux sociétés ont commercialisé conjointement auprès de l’armée américaine.

.La coopération entre Rafael et Raytheon dans ce domaine est basée sur des accords entre l’administration américaine et Israël qui prévoient un financement américain pour les programmes de développement des deux systèmes. Dans ces conditions, une grande partie de ces systèmes sont fabriqués dans les usines de Raytheon aux États-Unis.

Raytheon possède aussi une installation située à Ra’anana, en Israël, par l’intermédiaire de la société de cybersécurité Forcepoint, une coentreprise avec Vista Equity Partners.

VENTES MILITAIRES A ISRAËL

Au cours de la dernière décennie, Raytheon a participé à des contrats d’une valeur de plus de 4 milliards de dollars pour fournir des armes à Israël. Raytheon a vendu à Israël plusieurs missiles compatibles avec les systèmes de lancement du chasseur F-16, notamment le missile air-surface AGM Maverick, le missile TOW et le Sidewinder AIM-9X.

Par exemple, en 2014, Raytheon a vendu à Israël 600 missiles Sidewinder AIM-9X d’une valeur de 544 millions de dollars dans le cadre du programme de ventes militaires étrangères des États-Unis. Raytheon a continué à fournir la maintenance et le support technique des missiles à partir de 2017. La société a également fourni à Israël le missile TOW et le Phalanx CIWS, un système d’armes installé dans le navire de missiles 4.5 Sa’ar de la marine israélienne .

Raytheon produit une variété de missiles pour armer le F-35A de Lockheed Martin, dont Israël en a acheté 33 en 2018. Les missiles comprennent le missile AIM-120 AMRAAM, des bombes à guidage Paveway et des missiles Sidewinder.

De plus, Raytheon a équipé le F-35 d’un système d’atterrissage et du Joint Miniature Munitions Bomb Rack Unit, ce qui permet à l’avion de transporter plus d’armes. En 2018, Lockheed Martin a choisi Raytheon pour fabriquer le système d’ouverture distribuée des futurs avions F-35, qui offre aux pilotes une vue à 360 ° de l’extérieur de l’avion. Raytheon a également fourni à l’armée de l’air israélienne des systèmes radar électroniques pour sa flotte d’avions F-15.

En 2015, Raytheon a vendu 250 missiles AIM-120 AMRAAM à Israël par le biais de ventes militaires étrangères américaines pour 1,8 milliard de dollars. Selon l’armée de l’air israélienne, les F-16 israéliens sont armés de missiles AIM-120. Le contrat de 1,8 milliard de dollars avec Israël comprenait des centaines de kits Paveway, qui convertissent les bombes traditionnelles en bombes «intelligentes» à guidage de précision, bien qu’il ne soit pas clair si Raytheon ou Lockheed Martin ont fabriqué les kits.

Raytheon a également vendu des bombes «bunker buster» à Israël GBU-28, conçues pour pénétrer des cibles profondément souterraines, en 2009 et 2005.

Raytheon a contribué à fournir à Israël des systèmes de défense anti-missiles tels que le système Patriot. Raytheon produit également les unités de tir du système David’s Sling.

Raytheon est une société basée aux États-Unis dont le siège est à Waltham, Massachusetts. Depuis 2018, Raytheon est la deuxième plus grande entreprise militaire au monde et le plus grand producteur de missiles guidés. Raytheon est spécialisé dans les systèmes de défense aérienne et antimissile, la cybersécurité et la surveillance et les systèmes de missiles. Son chiffre d’affaires total en 2017 était de 25,3 milliards de dollars.

Raytheon a développé des systèmes de péage électronique pour les autoroutes du monde entier, notamment au Chili, en Israël et dans plusieurs États américains. En 2020, la société devrait fusionner avec le géant de la défense United Technologies pour former la 2e plus grande entreprise aérospatiale et de défense au monde.

Souhail Ftouh

(1) Dix batteries Iron Dome protègent les citoyens et les infrastructures d’Israël, chaque batterie comprenant trois à quatre lanceurs fixes, 20 missiles Tamir et un radar sur le champ de bataille. Chacune des batteries peut défendre jusqu’à près de 60 miles carrés et est stratégiquement placée autour des villes pour intercepter les menaces dirigées vers les zones peuplées.

0 0 voter
Évaluation de l'article