Pour la première fois, le 6 mai 2020, des commandants de l’Armée de l’air du monde entier ont participé à un forum international virtuel dirigé par le commandant de l’IAF, le major-général Amikam Norkin.

À la lumière de la pandémie de COVID-19, les commandants de l’Armée de l’Air du monde entier se sont réunis pour discuter des stratégies concernant la crise des coronavirus et des opportunités de coopération. Convenant à l’ère actuelle, la discussion est menée numériquement – à travers des écrans d’ordinateur.

La pandémie de COVID-19 a produit une série de directives destinées à vaincre le virus, y compris la distanciation sociale. Néanmoins, ces temps comprennent également une coopération imprévue et des modes de pensée innovants.

Cette année, la Conférence internationale des commandants des forces aériennes internationales, planifiée par le commandant de l’IAF, le major-général Amikam Norkin, est un excellent exemple de pensée novatrice.

Des commandants des forces aériennes de plusieurs pays, dont l’Italie, les États-Unis, la Belgique, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Danemark, les Pays-Bas, la Grèce, la Norvège, l’Espagne, la France, Chypre et la Croatie, ont participé à la conférence.

La conférence internationale des commandants des forces aériennes tenue numériquement, 06 mai 2020

À la lumière des temps, ils ne se sont pas réunis autour d’une table de conférence mais à travers leurs écrans d’ordinateur. Lors de cette conférence unique et numérique, les commandants ont discuté de diverses stratégies concernant la façon de faire face à la crise des coronavirus, le soutien des efforts nationaux de chaque pays et les opportunités de coopération.

“Le commandant de l’IAF a compris que d’autres commandants des forces aériennes du monde entier s’occupent également de la crise des coronavirus, et il a donc invité ses collègues internationaux à un chat en ligne“, explique le lieutenant R, chef du département de coordination internationale de l’IAF.

Lors de la conférence, chaque commandant a présenté les événements de son pays et ensemble, ils ont réfléchi et formé une discussion commune, pour apprendre de l’expérience et des connaissances collectives des autres, mais aussi pour identifier les opportunités de coopération“.

Par exemple, l’armée de l’air allemande a soutenu l’armée de l’air italienne en utilisant un avion qui fonctionnait comme un hôpital volant pour traiter et transporter des patients COVID-19.

L’IAF a organisé une telle conférence à laquelle ont participé 23 commandants des forces aériennes du monde entier il y a à peine deux ans, au cours de ses 70 ans de célébration.

Cette année, le major-général Norkin aurait dû participer à une conférence au Royaume-Uni, qui a été annulée en raison de COVID-19. “Nous avons décidé que le virus ne devait pas arrêter les initiatives et que les discussions pouvaient se poursuivre par des moyens en ligne – nous apprenons à nous adapter en fonction des temps actuels et de la nouvelle situation“, partage le lieutenant-colonel R.

Souhail Ftouh

0 0 voter
Évaluation de l'article