Un conducteur subit une grêle de pierres près de la vieille ville, alors que la capitale est en proie à des violences lors de la Journée de Jérusalem. Il percute des agresseurs qui tentent ensuite de le traîner hors du véhicule ; un policier situé à proximité repousse les agresseurs en tirant en l’air avec son arme ; le conducteur et son passager sont légèrement blessés.

Un chauffeur israélien a failli être lynché à Jérusalem lundi, alors que la tension monte en flèche dans la capitale et que des manifestants palestiniens et la police s’affrontent à plusieurs reprises sur le Mont du Temple.

La voiture du conducteur a été frappée par des pierres et des rochers lancés par au moins 10 émeutiers arabes près de la vieille ville, le blessant et l’amenant à s’écraser sur le trottoir et à frapper l’un de ses assaillants.

Les émeutiers ont ensuite essayé de traîner le conducteur hors de sa voiture, mais il a été secouru par un policier qui se trouvait à proximité et qui a repoussé les assaillants.

Le conducteur a été légèrement blessé et a été évacué avec son passager vers l’hôpital universitaire Hadassah du Mont Scopus.

Cliquez la video ci-dessous pour la voir sur YouTube.

“[Les émeutiers] ont jeté des pierres tout le long de la rue”, a déclaré le chauffeur anonyme.

“C’est une route qui était censée être sécurisée par la police. Mais elle était pleine de jeunes Arabes et il n’y avait pas la moindre présence policière”, a-t-il ajouté.

“En approchant de l’entrée Lions Gate de la vieille ville, la voiture s’est retrouvée bloquée. J’ai commencé à faire des allers-retours, tandis que les vitres de la voiture volaient en éclats autour de nous”, a-t-il dit.

“Je me suis retrouvé coincé sur le trottoir et la voiture ne voulait pas bouger. Les terroristes ont ouvert les portes et ont continué à nous attaquer. La police était à quelques mètres et l’un des agents est venu nous aider. Il est arrivé seul et nous a sauvés.”

Un officier de police secourt le conducteur d'une voiture à Jérusalem après qu'il ait été attaqué par des manifestants arabes. (Photo : Amit Shabi)
Un officier de police secourt le conducteur d’une voiture à Jérusalem après qu’il ait été attaqué par des manifestants arabes. (Photo : Amit Shabi)

Le porte-parole de la police israélienne, Eli Levy, a déclaré : “Les caméras de sécurité du secteur ont filmé plus de 10 jeunes hommes lançant des pierres sur le véhicule.

Le conducteur a tenté de s’enfuir, d’abord en faisant marche arrière puis en avançant lentement. Il a fait une embardée et a fini par être coincé sur des rampes”.

Levy a déclaré que le policier a tiré son arme en l’air alors qu’il secourait les occupants du véhicule et que l’incident faisait l’objet d’une enquête par la police locale.

Les Palestiniens ont accusé l’automobiliste d’avoir délibérément percuté le véhicule. La police affirme que le conducteur a perdu le contrôle de sa voiture.

Un officier de police secourt le conducteur d'une voiture à Jérusalem après qu'il ait été attaqué par des manifestants arabes. (Photo : Amit Shabi)
Un officier de police secourt le conducteur d’une voiture à Jérusalem après qu’il ait été attaqué par des manifestants arabes. (Photo : Amit Shabi)

Plus tôt dans la matinée de lundi, les forces de police se sont déployées sur le Mont du Temple après que des émeutiers palestiniens ont commencé à jeter des pierres depuis le complexe qui surplombe le Mur occidental. Selon les médecins palestiniens, plus de 180 personnes ont été blessées, dont 80 dans un état grave.

Jérusalem a connu des semaines d’affrontements entre des manifestants palestiniens et les forces de sécurité israéliennes, avec une escalade des tensions due à la décision de la police de bloquer la place devant la porte de Damas pendant le ramadan, à l’expulsion potentielle de familles palestiniennes de leurs maisons dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est et à une série d’attaques de jeunes Palestiniens contre des juifs ultra-orthodoxes dans la ville, qui ont ensuite été publiées sur le site de médias sociaux TikTok.

La journée de lundi a également été marquée par le Jour de Jérusalem, qui célèbre la prise par Israël de la vieille ville et de Jérusalem-Est lors de la guerre des Six Jours en 1967. Ce jour-là, des Israéliens nationalistes défilent dans le quartier musulman de la vieille ville en brandissant des drapeaux israéliens.

Source ynetnews: Cop saves Jerusalem driver from near lynching as violence spirals in capital

0 0 votes
Évaluation de l'article