Leila Khaled, membre d’une organisation terroriste désignée par les États-Unis, s’exprimera à l’université d’État de San Francisco (SFSU) dans le courant du mois

Par le personnel d’Algemeiner

Une terroriste palestinienne notoire doit prendre la parole à l’Université d’État de San Francisco (SFSU) dans le courant du mois dans le cadre de ce qui est annoncé comme un programme de séminaire universitaire.

Leila Khaled – membre éminent du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) qui a participé au détournement d’un vol commercial à destination de Tel-Aviv en 1969 – interviendra lors d’un événement intitulé “Whose Narratives ? Genre, Justice et Resistance : A Conversation with Leila Khaled”, le 23 septembre.

La discussion est organisée par le département d’études des ethnies et des diasporas arabes et musulmanes de la SFSU (San Francisco State University), dirigé par le professeur Rabab Abdulhadi – un antisioniste intransigeant qui a été accusé d’encourager les discours de haine et le harcèlement contre les étudiants pro-israéliens sur le campus.

Parmi les personnes apparaissant aux côtés de Khaled, il y aura Ronnie Kasrils – un partisan juif du Parti communiste sud-africain (SACP) qui promeut la campagne de boycott contre Israël et colporte fréquemment des théories de conspiration antisionistes en ligne.

Khaled, 76 ans, qui vit à Amman, la capitale jordanienne, reste affilié au FPLP, qui est classé comme une organisation terroriste par les États-Unis et l’Union européenne.

Le FPLP a perpétré des attentats suicides et d’autres attaques pendant la seconde Intifada, qui ont fait plus de 100 morts. Des membres du FPLP ont également revendiqué un massacre en 2014 dans une synagogue de Jérusalem.

Khaled a comparé les Israéliens aux nazis dans un discours prononcé en 2017 au Parlement européen.

“Vous ne pouvez pas comparer les actions des nazis aux actions des sionistes à Gaza”, a-t-elle affirmé, ajoutant plus tard : “Les nazis ont été jugés à Nuremberg mais pas un seul des sionistes n’a encore été traduit en justice”.

L’image de Khaled est souvent glorifiée par les organisations étudiantes antisionistes aux États-Unis. En 2016, la section “Students for Justice in Palestine” (SJP) du Temple University a tweeté une image stylisée de Khaled tenant un AK-47 pour la Journée internationale de la femme.

En 2019, le Women’s Resource Center de l’Université d’État de San Diego a envoyé la même image dans un bulletin d’information électronique, avec la légende “Du fleuve à la mer, la Palestine sera libre”. L’école s’est excusée après les protestations des groupes d’étudiants pro-Israël.

Traduit de l’anglais: https://unitedwithisrael.org/california-university-to-host-notorious-palestinian-terrorist-leila-khaled-for-resistance-event/

5 1 voter
Évaluation de l'article